Test Switch
NintendoSwitch Splatoon2 photo 01

TEST - Nintendo Switch : la console portable ultime ?

par

La Nintendo Switch ne peut plus se cacher. Reste à savoir si nous en verrons beaucoup dans les sacs des gens dans les mois et années à venir...

Ça y est : la Nintendo Switch est désormais une réalité. Révélée à la fin 2016 au sortir de plusieurs mois de rumeurs et d'inscrétions, détaillée en janvier 2017, la nouvelle console de Nintendo repose sur un message clair, que le constructeur se devait de réussir après le flop de la Wii U. La Switch est une machine hybride, signifiant qu'elle peut offrir plusieurs usages différents, à l'intérieur comme à l'extérieur.

Nintendo Switch visuel1

Aux yeux de Nintendo, la Switch reste avant tout une console de salon que nous pouvons emmener partout. Un positionnement que nous sommes en droit de contester au vu des qualités - et défauts - entraperçus après plusieurs jours en sa compagnie. Et, malgré ses torts qui ne seront peut-être pas tous permanents (les mises à jour firmware en pallieront certains), la Switch se révèle finalement être un chouette objet. Nous vous expliquons pourquoi.

Note : test réalisé à partir de la première version du firmware, dénuée des fonctionnalités en ligne.


Quand nous parlons de la Nintendo Switch, il apparaît important, sinon primordial, de séparer la console portable de son homologue de salon. Si les deux forment bel et bien un unique produit, les deux expériences ne s'appuient pas tout à fait sur les mêmes mêmes choses. En revanche, elles s'accordent bel et bien sur un point : cette possibilité, voire ce fantasme paraissant impossible hier, d'offrir une liberté pleine aux joueurs d'aujourd'hui et de demain. C'est la promesse - et le message marketing de la Switch - et la réalité ne trompe pas sur la marchandise : vous pouvez vraiment faire ce que vous voulez avec la machine du constructeur nippon, où que vous soyez, quelle que soit la position dans laquelle vous vous trouvez.

Jamais un jeu n'a été aussi beau et grand que The Legend of Zelda: Breath of the Wild sur une console portable.

Libérer la télévision pour que monsieur puisse regarder OM-PSG un dimanche soir sur Canal ? Déjà possible avec la Wii U mais encore plus vrai ici puisqu'il n'y a plus aucune limite de distance. Jouer tranquillement dans son lit sur un écran confortable ? Un vrai pied. Continuer un combat durement entamé sur la télé aux toilettes ? Une opportunité. Avec la Switch, nous ne pensons plus en occasion de jouer, mais en moment de jouer. Plus concrètement : cela change son rapport à la passion, qui peut être alimentée à tout moment plutôt qu'à de simples occasions formatées.

Alors, oui, Nintendo prend à contrepied la course - perdue d'avance - que se livre Sony Interactive Entertainment et Microsoft. Un point que nous relativiserons très vite : jamais un jeu n'a été aussi beau et grand que The Legend of Zelda: Breath of the Wild sur une console portable. Sur la télévision, le résultat est tout autre - mais dépendra également du titre - mais est pallié par la pleine liberté permise par la Switch. Nous rêvons juste d'un dock plus puissant pour avoir une plus belle image (surtout en UHD).

La Switch offre le choix dans la manière de jouer : en nomade, sédentaire ou « nomadentaire ». Un argument qui se vérifie aussi pour la manette. De base, il est possible de jouer façon PSVita ayant pris quelques mensurations (ce qui n'est pas un mal pour le confort), avec les Joy-Con attachés à la partie tablette (ils se détachent/s'attachent aisément et sans peur de tout casser). Dans cette configuration, c'est globalement plaisant nonobstant le positionnement assez hasardeux de certains boutons trop petits (les ABXY juste au-dessus du stick n'épousent pas le mouvement naturel du pouce, les +/- loin d'être accessibles) et les gâchettes/touches sur la tranche sont un poil trop fines. Un coup à prendre.

Commenter 18 commentaires

Avatar de l’utilisateur
Voremage
C'est une réflexion que je me suis faite quant au dock il y a peu. Il aurait vraiment mérité à être un peu plus soigné. Alors je ne le trouve pas moche, loin de là, mais Nintendo aurait dû penser à certains trucs. Comme par exemple lester sa base afin de lui donner un peu plus de poids, afin qu'il ne donne pas l'impression de pouvoir s'envoler au premier coup de vent dès qu'on retire la console.

EDIT : aussi en parlant d'autonomie si on joue à Zelda en mode portable tout en étant branché sur le secteur est-ce que la batterie se charge ou bien continue-t-elle de se vider mais plus lentement ?
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
tirano53
pas du tout convaincue par l\'objet, que ce soit en console de salon ou console portable.
quand j ai lu plusieurs article j ai l impression d avoir en face de mois un ps tv 2.0 en puissance mais 0.5 pour le reste.
après je prend mes consoles pour les jeux et la encore, la switch n est pas du tout convaincante pour le moment. J attend de voir en 2018 ce qui sortira (rien en 2017).
après sa direction sera chez nous décidé par micromania. s il decident que la console ne vaut rien et se vend pas chez nous, la console connaitra pour l europe le meme sort que la vita.

alors autant la vita n a plus rien a me prouver, puisqu elle m a convaincu.
autant la switch a encore tout a faire pour me convaincre sur tout les points (TOUS).

Merci pour le test.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
jbdu67
Bonjour,

J'ai enfin la console et je dois dire que je ne suis pas déçu en mode portable. Ce soir je testerai sur la tv.

Donc d'accord avec le test sur certains points : autonomie, catalogue, espace de stockage ... par contre les joy-con, une fois la prise en main faite, elle est ni trop petite ni trop grande ^^ vraiment très bien.

L'écran est vraiment super, il rend bien. Et Zelda est magnifique en mode portable, fluide...

En résumé, j'attendais une console hybride et pour l'instant le côté nomade m'a déjà conquis !!
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
FaceTween
Dommage que le seul point important d'une console de salon soit inexistant pour le moment. On achète pas une console pour ce qu'elle fait principalement, on l'achète pour ses jeux. On verra :mrgreen:
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
THM077
Je comprend pas pourquoi Nintendo essaye de la vendre comme une console de salon, j'ai l'impression qu'ils ne croient pas à leur produit et qui ne prenne surtout aucun risque à déclassé la 3DS en cas d’échec de la Switch !!

Il manque beaucoup de chose à cette Switch qui n’excelle dans rien, une console de salon peu puissante, une console portable sans une grande autonomie et une tablette sans appli ni multimédia...

Ça va être dure pour Nintendo de justifier l’achat de leur console pendant 9 mois, ou il n'y aura pas de grande sortie et ou il seront scruté en masse pour voir l’évolution de leur console, au moindre faux pas, alors qu'il y en a déjà (Coucou le tchat sur mobile et le online payant), il risque de passé un sale quart d'heure !

Bref, c'est à eu de jouer, de faire de bonne annonce, d’améliorer leur os, les fonctionnalités, les jeux à venir et en essayant de pas cracher à la gueule de leur fan comme avec la Wii U...

Pour le moment perso, ça sera sans moi, du moins pas avant décembre avec Mario et encore si rien n'a bouger, que tout reste en l’état, pas sur que je la prenne quand même !

Aller, je retourne sur Zelda sur ma bonne Wii U, amputé de toute fonction pour pas rendre la version Switch ridicule, merci bande de con ^^
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
angel-nikita
THM077 Wrote:
Bref, c'est à eu de jouer, de faire de bonne annonce, d’améliorer leur os, les fonctionnalités, les jeux à venir et en essayant de pas cracher à la gueule de leur fan comme avec la Wii U...

Aller, je retourne sur Zelda sur ma bonne Wii U, amputé de toute fonction pour pas rendre la version Switch ridicule, merci bande de con ^^



Comme quoi ça ne t'as pas empêché d'acheter la Wii U quand même .
Signaler Citer