Actualité Stadia
Google Stadia manette controller premiere edition lifestyle hardware (5)

Google Stadia : un e-mail encourageant de Phil Harrison envoyé avant la fermeture fait polémique

par
Source: Kotaku

Le patron du service de cloud gaming de Google tenait des propres très rassurants, mais ce n'était que des mensonges...

Le 1er février dernier, Phil Harrison annonçait l'arrêt du développement de jeux first party pour Stadia. Un coup dur pour le service de cloud gaming de Google, qui peine encore et toujours à s'imposer, mais c'est maintenant un e-mail envoyé en interne par ce patron qui fait polémique.

Google Stadia manette controller premiere edition lifestyle hardware (5)

Comme le rapporte Kotaku, de nombreux développeurs de Google ont appris la nouvelle en même temps que le reste du monde, une fermeture qui est évidemment accompagnée de licenciements très soudains. Mais le problème, c'est que quelques jours avant, le 27 janvier pour être exact, Phil Harrison avait envoyé un e-mail très encourageant à ces mêmes développeurs, qui stipulait :

Stadia Games & Entertainment a fait de grands progrès en créant une équipe diversifiée et talentueuse et en établissant une solide gamme de jeux exclusifs à Stadia. Nous confirmerons prochainement l'enveloppe d'investissement de SG&E, qui, à son tour, éclairera la stratégie pour SG&E ainsi que les objectifs et résultats clés de 2021.

Un message somme toute très classique dans une entreprise qui va bien et qui regarde vers l'avenir, et pourtant, Stadia n'allait évidemment pas bien, la preuve avec l'annonce de la fermeture de son studio de développement cinq jours plus tard. Google n'a pas commenté, mais il est clair que Phil Harrison a ouvertement menti à ses employés, ce qu'il a d'ailleurs avoué lors d'une réunion le 4 février, pour faire le point sur les licenciements. Lorsqu'une personne lui a demandé ce qui avait bien pu changer en une semaine pour expliquer ce retour de situation, il a avoué que rien n'est arrivé subitement, et que « nous savions ». De quoi laisser les développeurs avec plein de questions, une source anonyme a ainsi déclaré à Kotaku :

Je pense que les gens voulaient vraiment juste la vérité sur ce qui s'était passé. Ils veulent juste une explication de la direction. Vous avez lancé ce studio et embauché une centaine de ces personnes, personne ne commence ça juste pour qu'il disparaisse dans un an ou deux, non ? Vous ne pouvez pas créer un jeu dans ce laps de temps... Nous avons été rassurés pendant plusieurs années, et maintenant, nous ne le sommes plus.

Voilà qui ne va clairement arranger l'image de la firme. Pour rappel, Stadia existe toujours, mais les joueurs devront se contenter de jeux développés par des studios tiers, ce qui n'aide jamais à faire décoller une plateforme, d'autant qu'en matière de jeu vidéo en streaming, la concurrence est rude. Vous pouvez retrouver un support pour smartphone compatible avec la manette Google Stadia à 17,99 € sur Amazon.

redacteur vignetteAmaury M. / Clint008
Rédacteur - Testeur
Explorateur de musiques plus ou moins bruyantes, collectionneur de casquettes et vinyles, vénérateur de Blade Runner et Deus Ex. J'aime les zombies et Cthulhu.
Me suivre : Youtube GamergenTwitter GamergenInstagram Gamergen

Commenter 1 commentaire

Malvik2
Rien d’étonnant, que ce soit Phil ou Jade ce sont des opportunistes: ils sont pushés là avec une grosse prime, gros salaire pendant un temps, et quand ça merde...grosse prime de "licenciement", en millions de dollars.
Le Petit salarié lui a eu droit d’être gentiment pris pour un con par ce cher Phil Harrison.
Je n’ai pas grand sympathie pour ces deux là, qui savent vite ne pas patauger dans la même gadoue que les autres, gadoue dont ils sont après tout un minimum tributaire ma foi.

Quand à Stadia le message est clair: le patient a été transféré en soins palliatifs, il respire toujours, mais il va pas repiquer un 100 mètres, c’est le moins qu’on puisse dire...
Signaler Citer