Actualité Stadia
Stadia Games and Entertainment SG&E head logo banner

Stadia : Google ferme ses studios de développement de jeux, Jade Raymond quitte la compagnie, le début de la fin ?

par
Source: Kotaku et Phil Harrison

Google change radicalement de stratégie et arrête net sa course à la création d'exclusivités vidéoludiques, mais n'abandonne pas pour autant sa plateforme.

C'est une petite bombe que vient de lâcher Kotaku au sujet de Stadia, confirmée dans la foulée par un post de Phil Harrison. Pour rappel, il s'agit de la plateforme de cloud gaming de Google lancée fin 2019 et dont le modèle économique (devoir acheter les jeux) peine à convaincre malgré le fait qu'elle soit la seule à proposer de la 4K. En effet, les deux studios de développement de jeux vidéo Stadia Games and Entertainment vont fermer leurs portes, alors même que le deuxième n'est ouvert que depuis l'an dernier et avait à sa tête Shannon Studstill, anciennement chez Sony Santa Monica...

Jade Raymond Stadia Games & Entertainment pic 5

La fermeture de ces studios de Montréal et Los Angeles va donc mettre au chômage pas moins de 150 développeurs selon une source proche de Kotaku, même si Google va tenter de trouver un nouveau poste aux développeurs le souhaitant. Plusieurs projets en cours vont ainsi être annulés et Jade Raymond, qui était vice-présidente de l'entité, va carrément quitter le giron de Google. Décidément, aucun de ses projets depuis son départ d'Ubisoft n'aura réussi à se concrétiser...

Pour autant, tout cela ne signifie pas la fin de Stadia, simplement que Google ne semble plus intéressé par la création de jeux exclusifs à sa plateforme. Le service va continuer à fonctionner comme auparavant et pourrait accueillir des exclusivités provenant de contrats signés avec d'autres développeurs. Autre détail communiqué, Google prévoit de proposer sa technologie de cloud gaming aux éditeurs.

Les belles promesses datant d'avant le lancement de Stadia semblent désormais bien lointaines.

redacteur vignetteAlexandre SAMSON (Omega Law)
Responsable Correcteur - Rédacteur
Accro à Assassin's Creed et Destiny, grand amateur de RPG et passionné d'expériences vidéoludiques en général. Lecteur de comics (DC) et de divers mangas (One Piece !). Chimiste de formation et Whovian dans l'âme.
Me suivre : Twitter GamergenInstagram Gamergen

Commenter 4 commentaires

Avatar de l’utilisateur
andersfriden
j'ai pu tester le service Pro avec la manette qui était offerte aux abonnés YouTube Premium, avec un mois compris. La grosse faiblesse de ce service est la nécessité d'acheter ses jeux individuellement, sans passer par un abonnement comme le Game pass, ou PS Now. Les gens ne sont pas prêts à se dire qu'il s'agit d'une console dématérialisée, ils ont besoin d'un appareil chez eux. C'est vraiment très dommage, car la puissance des serveurs Google permet d'avoir une qualité de service au top, avec la connexion internet adéquate.
Signaler Citer