Test Films
Sans aucun remords critique

CRITIQUE de Sans aucun remords : de l'action et de l'espionnage à la Tom Clancy sans coup de génie

par

La préquelle de Rainbow Six avec Michael B. Jordan voit enfin le jour sur Amazon Prime Video, pour un résultat très prévisible.

Produire Sans aucun remords n'a pas été une partie de plaisir. L'idée d'adapter le roman éponyme de Tom Clancy a germé dès la sortie du livre dans les années 80, mais il aura fallu attendre 2021 pour que le film voie enfin le jour. Présenté comme une préquelle à Rainbow Six, autre film très attendu avec le même héros, le long-métrage ne se concentre pas sur Jack Ryan, mais bien sur un autre personnage de la saga, John Clark, encore nommé ici John Kelly et incarné par Michael B. Jordan, déjà remarqué dans Creed.

Le spectateur passe un bon moment devant Sans aucun remords.

Sans aucun remords critiqueSans aucun remords (Without Remorse) prend place à notre époque et comporte de nombreuses différences avec le livre de Tom Clancy, mais pas question ici de les comparer, ce serait inutile. Le film suit donc John Kelly, membre des forces spéciales américaines qui se fait attaquer chez lui par ce qui semble être des espions russes. Il survit, gravement blessé, mais sa femme meurt dans l'attaque, John est donc bien évidemment décidé à se venger, mais il va dévoiler un complot qui pourrait bien menacer la paix entre les États-Unis et la Russie. Comme tout bon film d'espionnage, Sans aucun remords n'est pas avare en surprises scénaristiques et en retournement de situation, tout en ancrant parfaitement son histoire dans le monde réel, Tom Clancy étant une référence en matière de roman de ce genre. Bon, Sans aucun remords reste cependant un film d'action, et l'écriture ne va pas beaucoup plus loin, les dialogues sont souvent creux, mais le spectateur se retrouve happé par cette ambiance notamment grâce à un excellent casting, avec Jamie Bell (Billy Elliot), Guy Pearce (Memento) ou encore l'excellente Jodie Turner-Smith (The Neon Demon). Mais malgré les tentatives de rendre le personnage de John Kelly nuancé et fébrile, Michael B. Jordan campe un héros un peu trop charismatique et propre sur lui dans l'ensemble.

En termes d'action, Sans aucun remords fait quand même ce qui lui est demandé et propose quelques séquences particulièrement intenses et haletantes, à défaut d'être parfaitement mises en scène. Derrière la caméra, nous retrouvons Stefano Sollima, déjà à l'origine des très corrects Suburra et Sicario : La guerre des cartels, un réalisateur qui a donc un peu de mal à diriger les acteurs, mais qui sait filmer l'action, avec des plans à l'épaule pour nous plonger au cœur de la scène, mais il a aussi un certain talent, celui d'au contraire savoir poser la caméra lorsque cela est nécessaire. La réalisation de Sans aucun remords peut paraître classique, mais elle est maîtrisée et efficace, le spectateur n'est jamais perdu dans ces scènes d'action. Une mise en scène parfois prévisible cependant, mais qui ne choque pas et permet donc de suivre le film très simplement, n'est-ce pas là un gage de qualité pour ce genre de cinéma ?

Et c'est d'ailleurs ce qui pourrait résumer Sans aucun remords. Le film de la Paramount Pictures n'est jamais transcendant, il ne brille pas spécialement par son écriture originale malgré le scénario tiré d'un roman de Tom Clancy, les acteurs sont bons, mais ont déjà proposé de meilleures performances ailleurs, l'action est haletante, mais pas inoubliable. Le spectateur passe un bon moment devant Sans aucun remords, les 1h49 qui composent le long-métrage défilent et, lorsque le générique de fin arrive, la sensation d'avoir assisté à un sympathique film d'action et d'espionnage est là. Pour rendre la franchise plus marquante, il faudra faire un peu mieux avec Rainbow Six, mais la saga démarre sur des bases rassurantes.

Note : 3,5 étoiles sur 5

Sans aucun remords est disponible sur Amazon Prime Video, l'abonnement coûte 4,99 € par mois ou 49 € par an.

redacteur vignetteAmaury M. / Clint008
Rédacteur - Testeur
Explorateur de musiques plus ou moins bruyantes, collectionneur de casquettes et vinyles, vénérateur de Blade Runner et Deus Ex. J'aime les zombies et Cthulhu.
Me suivre : Youtube GamergenTwitter GamergenInstagram Gamergen

Commenter 1 commentaire

Avatar de l’utilisateur
outerheavenbigboss
ouais il est pas mal mais pas réaliste ...
j'explique: au moment où il crame la voiture ,il sort les mains en l'air il la rien ....(normalement au State un noir qui crame une voiture devrais prendre un chargeur entier par le policer lol )
Signaler Citer