Test Geek
Bienvenue à Silent Hill Voyage au cœur de l'enfer Third Editions Critique

CRITIQUE de Bienvenue à Silent Hill. Voyage au cœur de l'Enfer, une visite passionnante de la ville embrumée

par

Bruno Provezza et Damien Mecheri décryptent l'univers riche de la franchise de Konami dans un livre indispensable.

Alors que Capcom cartonnait avec Resident Evil, Konami voulait lui aussi sa part du gâteau et a sorti en 1999 Silent Hill, souvent opposé directement au jeu conçu par Shinji Mikami, mais pourtant bien différent sous bien des aspects. Aujourd'hui, la franchise compte des millions de fans, mais traîne dans les cartons de Konami depuis l'annulation de Silent Hills. Cela n'a pas empêché Bruno Provezza et Damien Mecheri de sortir le livre Bienvenue à Silent Hill, sous-titré Voyage au cœur de l'Enfer, paru chez Third Editions en 2016. Et comme il n'y a rien eu de neuf depuis, l'ouvrage traite de l'intégralité de la saga même encore aujourd'hui.

Bienvenue à Silent Hill. Voyage au cœur de l'Enfer renferme tout ce que les fans ont besoin de savoir au sujet de la saga de Konami.

Bienvenue à Silent Hill Voyage au cœur de l'enfer Third Editions Critique2Attardons-nous d'abord sur la couverture, histoire de rassurer les fans. Car avec l'illustration (de l'édition standard) tout droit sortie du film Silent Hill de Christopher Gans, pas forcément apprécié malgré ses qualités, et la préface du scénariste Roger Avary, il y avait de quoi se poser des questions sur le contenu de l'ouvrage. Mais le vieil adage « ne jugez pas un livre sur sa couverture » est totalement vrai ici, les deux longs-métrages sont évidemment brièvement abordés dans le livre, mais son cœur reste bien les jeux vidéo produits par Konami, et il faut bien avouer que la préface revenant sur la préproduction du film avec des échanges entre Avary, Gans et le producteur Samuel Hadida est passionnante, tout en restant brève. Même si vous êtes détracteur des films, l'ouvrage parle bien des jeux. De la même manière que de nombreux livres édités par Third, Bienvenue à Silent Hill revient sur la production des jeux, d'abord en interne chez Konami avec la désormais célèbre Team Silent (Keiichiro Toyama, Masahiro Ito et Akira Yamaoka sont les noms les plus connus), puis chez les studios américains. Chaque épisode majeur de la saga a droit à ses anecdotes, déjà connues des fans pour la plupart, mais d'autres sont plus atypiques, voire insolites, et cet historique de la franchise met surtout en lumière la séparation entre certaines équipes japonaises lors du développement de titres, parfois en simultané, et surtout la grosse difficulté qu'ont eue les studios américains à retrouver le savoir-faire nippon en termes d'horreur suggérée, malgré l'amour de la franchise chez Climax Studios.

Silent Hill, c'est surtout une ville, au centre du scénario de la plupart des jeux, directement ou indirectement d'ailleurs. Chaque opus est canonique (sauf Shattered Memories, reboot du premier volet) et la saga de Konami propose donc un univers riche et cohérent, où certains épisodes sont très liés. Bien évidemment, les fans pensent au premier et troisième volet suivant la famille Mason, mais les développeurs se sont amusés à placer des références un peu partout, qui parleront aux fans hardcore et qui sont très bien expliquées dans un long chapitre dédié à l'histoire des jeux, démarrant bien avant les évènements du premier épisode pour se terminer avec Downpour. Ce qui s'apparente à un simple état des faits (tout ce qui est écrit dans le livre vient des jeux) est ici narré comme une passionnante et longue histoire d'horreur, mettant en exergue certaines récurrences d'écriture pas forcément flagrante, manette en main. Le souci du détail est présent, les auteurs ne s'arrêtent pas au scénario principal, mais utilisent les notes présentes dans les jeux pour aller plus loin et nous rappeler que les développeurs, surtout la Team Silent, avaient en tête un vaste univers autour de la ville recouverte de brouillard.

Contrairement à son concurrent Resident Evil et son horreur frontale assumée, Silent Hill s'est fait une réputation pour son ambiance dérangeante et ses thèmes sombres et adultes. De l'horreur, certes, mais souvent suggérée, rarement explicitée, et lorsque les cinématiques sont brutales, c'est à grands coups de symboles. Déchiffrer les jeux, les symboliques, les thèmes et certains textes de l'univers Silent Hill peut paraître une tâche impossible, et pourtant, Bruno Provezza et Damien Mecheri réussissent à pointer du doigt ce qui fait la force de la licence, ces nombreux non-dits qui laissent place à l'imagination du joueur, souvent pour le pire. Un tas d'éléments, que ce soit dans les décors ou les récits, n'ont pas d'explications évidentes au premier abord, mais en creusant le sujet et en mettant ces éléments en parallèle avec des thèmes mythologiques ou culturels, comme l'ont fait les auteurs dans Bienvenue à Silent Hill, presque tout a du sens. Une analyse détaillée, poussée et passionnante, qui permet même aux fans de la franchise de découvrir un tas de détails dans les jeux.

Bien évidemment, impossible de parler de Silent Hill sans mentionner sa bande originale et ses bruitages, créés par Akira Yamaoka et qui ont grandement participé au succès de la licence au fil des années. Le Japonais est à l'origine du sound design si particulier des premiers jeux, avec des sons bruts, métalliques, presque industriels, plongeant le joueur dans l'ambiance d'un monde alterné horrifique. Mais le compositeur a également créé des musiques plus mélodiques, voire mélancoliques, avec la chanteuse Mary Elizabeth McGlynn, Bienvenue à Silent Hill revient sur ce travail varié et surtout sur l'importance qu'ont eux les sons et les musiques de la franchise dans les jeux, et sur les fans. Enfin, et c'est bien parce qu'il fallait être exhaustif, le livre fait un bref détour du côté des quelques jeux dérivés, surtout sortis sur mobiles au Japon, ainsi que sur les comics qui poussent l'histoire de certains opus un peu plus loin. Une bonne base pour se plonger davantage dans l'univers, mais l'intérêt est finalement limité.

Bienvenue à Silent Hill Voyage au cœur de l'enfer Third Editions Critique

Car Bienvenue à Silent Hill. Voyage au cœur de l'Enfer renferme déjà tout ce que les fans ont besoin de savoir au sujet de la saga de Konami. Historique du développement, explication du scénario dans son intégralité, analyse profonde des symboles et thèmes présents dans les jeux, rien n'échappe aux deux auteurs, passionnés par la ville embrumée et donc passionnants à lire. L'ouvrage se dévore, et même si de nombreuses choses sont déjà connues des fans, Bruno Provezza et Damien Mecheri déchiffrent habillement cet univers si riche et complexe, un régal pour les fans qui ont du mal à quitter Silent Hill et qui dévorent les pages au fil des chapitres. Si la licence vous est inconnue, le voyage risque d'être un peu plus compliqué à suivre, mieux vaut au moins faire les jeux principaux (Silent Hill, 2, 3, 4: The Room, Homecoming et Downpour, voire Origins) pour mieux profiter des explications et de l'analyse proposées ici. À la fin de la lecture, c'est quand même un sentiment de vide qui reste, celui d'être éloigné encore une fois de Silent Hill, tandis que Konami semble avoir oublié cette franchise si passionnante au fond d'un carton.

Note : 4,5/5

Vous pouvez retrouver Silent Hill. Voyage au cœur de l'Enfer à 19,90 € sur Amazon.fr en format broché, ou à 11,99 € en eBook Kindle.

redacteur vignetteAmaury M. / Clint008
Rédacteur - Testeur
Explorateur de musiques plus ou moins bruyantes, collectionneur de casquettes et vinyles, vénérateur de Blade Runner et Deus Ex. J'aime les zombies et Cthulhu.
Me suivre : Youtube GamergenTwitter GamergenInstagram Gamergen

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !