Actualité Geek
Alex Hutchinson

Alex Hutchinson : que les vidéastes « payent les développeurs de jeux » qu'ils streament, le dérapage de la semaine

par
Source: Alex Hutchinson

Alex Hutchinson a une belle réputation dans l'industrie vidéoludique, mais ses récents propos sur Twitter en ont fait bondir plus d'un.

Alex Hutchinson a été directeur créatif chez Ubisoft, il a travaillé sur Assassin's Creed III et Far Cry 4, a fondé Typhoon Studios et développé Journey to the Savage Planet, le studio appartient d'ailleurs aujourd'hui à Google. L'homme a une sacrée réputation, mais tout le monde fait des erreurs.

Alex Hutchinson

Cette semaine, Twitch a supprimé des millions de vidéos sur sa plateforme, suite à des plaintes de grosses maisons de disques qui n'appréciaient pas de voir leurs musiques utilisées dans des streams. Alex Hutchinson a réagi à cette affaire sur Twitter en expliquant que les vidéastes devraient avoir peur que les studios de jeux vidéo fassent de même :

Les streameurs inquiets de voir leur contenu retirés parce qu'ils utilisent de la musique pour laquelle ils n'ont pas payé devraient être plus inquiets du fait qu'ils diffusent également des jeux pour lesquels ils n'ont pas payé. Tout serait supprimé dès que les éditeurs décident de l'appliquer.

La vérité est que les streameurs devraient payer les développeurs et les éditeurs des jeux qu'ils diffusent. Ils devraient acheter une licence comme toute entreprise réelle et payer pour le contenu qu'ils utilisent.

Des propos qui ont fait bondir sur leurs fauteuils des milliers de joueurs et internautes, tant la situation n'a rien à voir. De nombreuses personnes ont rappelé qu'actuellement, ce sont les studios qui font appel aux streameurs pour faire la promotion de leurs jeux, avec les fameux influenceurs et opé spé. Un principe de gagnant-gagnant qui semble aller à tout le monde, normalement. D'ailleurs, le studio d'Alex Hutchinson appartient à Google, qui possède YouTube, cette dernière plateforme ayant un onglet spécialement dédié au gaming, et donc au streaming. Et, de toute façon, les éditeurs de jeux vidéo ont déjà la main mise sur la suppression ou le blocage de contenus vidéo avec le DMCA.

De manière plus cocasse, le journaliste Jason Schreier rappelle que ce sont les membres haut placés des studios qui gagnent 30 millions de dollars par an, et que les développeurs ne voient quasiment jamais la couleur de tout cet argent. Plus fort encore, Alex Hutchinson a en bannière de profil Twitter un fanart du streameur Jacksepticeye, réalisé par une artiste lorsqu'il jouait à Journey to the Planet Savage, et le patron de Typhoon Studios n'a pas inclus la signature de la dessinatrice dans le cadrage. L'ironie est puissante ici. Dernier point qui a dérangé, Alex Hutchinson se présentait sur Twitter comme « Creative Director @ Google Stadia », laissant penser qu'il avait un poste majeur dans la firme, mais non, il est bien directeur créatif chez Typhoon Studios, qui appartient à Stadia. Un texte désormais modifié.

Face à ce tollé, Google a réagi et a indiqué dans un communiqué à 9to5Google que « les récents tweets d'Alex Hutchinson, directeur créatif au studio Stadia Games and Entertainment à Montréal, ne reflètent pas ceux de Stadia, YouTube ou Google ». La firme prend donc ses distances, et il y a fort à parier qu'il y aura quelques remontrances dans les prochains jours. Vous pouvez acheter Journey to the Savage Planet à 27,35 € sur Amazon.fr.

redacteur vignetteAmaury M. / Clint008
Rédacteur - Testeur
Explorateur de musiques plus ou moins bruyantes, collectionneur de casquettes et vinyles, vénérateur de Blade Runner et Deus Ex. J'aime les zombies et Cthulhu.
Me suivre : Youtube GamergenTwitter GamergenInstagram Gamergen

Commenter 2 commentaires

spounyboy
Putain le mec est une merde ! Lui en tant que patron de studio voudrai plus de thune mais je ne connais pas de boite ou les dev (graphistes, programmeur, scénariste ...) serai payé mieux si le jeu marche bien. C'est un taf point barre. Ce mec vient de se tirer une balle dans le pied
Signaler Citer