Actualité L'univers du Gamer (cinéma, salons, ..)
Black Snake screenshots (2)

Black Snake, le film, se décline en jeu vidéo gratuit avec Orelsan, Dosseh et Thomas Ngijol en mode baston rétro !

par

Black Snake, le jeu gratuit, est un beat them all au look très rétro qui devrait en amuser plus d'un, en attendant le film.

La promotion d'un film se faufile parfois par des voies détournées et celle de Black Snake: la légende du serpent noir, passe par la création d'un petit jeu vidéo qui est fortement inspiré d'un titre mythique, Street of Rage, dont, au passage, un quatrième opus ne devrait plus trop tarder à arriver. 

Synopsis du film : après des années passées à Paris, Clotaire Sangala revient dans son pays natal, en Afrique. Élevé par un grand-père chinois expert en arts martiaux, persuadé d’avoir été trouvé dans une poubelle, Clotaire ignore tout du glorieux passé de ses parents. Accroc aux femmes et à la vie facile, égoïste et sans ambition, Clotaire va pourtant être rattrapé par son destin... Il va devenir « Black Snake », le super-héros masqué et ultrasapé, libérateur du peuple face au dictateur Ézéchias.

Black Snake screenshots (4)Pour revenir au jeu, il est jouable via un navigateur à partir d'un ordinateur, d'une tablette ou encore depuis son téléphone. Ce beat them all met en scène deux personnages à choisir parmi trois : Orelsan, Dosseh ou Thomas Ngijol dont les avatars old-school sont plutôt bien faits. La présence des deux rappeurs est logique, sachant qu'ils sont au générique du côté de la bande originale du film.

Facile à prendre en mains, il faut simplement massacrer les ennemis qui arrivent au fur et à mesure avec des coups de pieds, des coups de poing et quelques coups spéciaux. Le jeu s'adapte très bien à tous les supports et, sur téléphone, il est possible de jouer en mode portrait ou en mode paysage. 

Il faut reconnaître qu'il est plutôt fun, du moins pour quelques minutes, et si vous avez envie d'y jouer, il suffit de se rendre à l'adresse officielle du jeu : https://blacksnake-lefilm.fr

Commenter 1 commentaire