Actualité
Ennio Morricone

CINEMA : Ennio Morricone, compositeur de légende, nous a quitté

par
Source: NYT

Avec plus de 500 musiques de films, séries et documentaires à son actif, l'Italien aura marqué l'histoire du cinéma.

Ennio Morricone n'était pas éternel, mais ses musiques de films, elles, le seront sans doute. Le compositeur italien, né à Rome en 1928, nous a quitté aujourd'hui à l'âge de 91 ans, laissant derrière lui une famille, mais également des centaines de bandes originales pour le cinéma, essentiellement italien.

Ennio Morricone

Ennio Morricone s'est rapidement fait un nom dans le milieu des musiques de films, c'est en 1964 qu'il se fait connaître à l'international grâce à Pour une poignée de dollars, film de Sergio Leone avec Clint Eastwood. Une ambiance de western dit « spaghetti » avec des thèmes aujourd'hui cultes et reconnaissables par leurs guitares, leurs trompettes, leurs sifflotements et leur tension crescendo. Les deux hommes se retrouveront, toujours avec Eastwood, pour Et pour quelques dollars de plus et Le Bon, la Brute et le Truand. Sergio Leone fera régulièrement appel à Ennio Morricone pour ses bandes originales jusqu'en 1984 avec Il était une fois en Amérique, qui se déroule à New York, mais dont les thèmes musicaux sentent encore bon l'Italie. Des compositions qui ont inspiré le jeu vidéo, notamment les musiques des Red Dead Redemption. Il a également collaboré régulièrement avec de grands cinéastes italiens, comme Paolo Pasolini, Dario Argento ou encore Marco Bellocchio.

Ennio Morricone a donc composé plus de 500 bandes originales pour le cinéma, la télévision et les séries, avec souvent des thèmes pleins d'émotions, à l'instar de ceux de Mission (Roland Joffé, 1986), Cœur de mère (Salvatore Samperi, 1969), Cinema Paradiso (Giuseppe Tornatore, 1988) ou encore Mon nom est personne (Tonino Valerii), autre western spaghetti culte. Impossible de résumer la carrière du compositeur en quelques lignes, mais le cantonner au cinéma italien ou indépendant serait une erreur, il a œuvré dans des productions bien plus hollywoodiennes comme Mission to Mars (Brian De Palma, 2000), L'Exorciste II : L'Hérétique (John Boorman, 1977) ou encore The Thing, John Carpenter laissant ici le soin à l'Italien de composer une bande originale anxiogène et claustrophobe pour un film qui l'est tout autant, avec un thème musical bien connu des fans, immitant les battements d'un cœur, comme la Chose immitant les victimes. Un thème d'ailleurs repris dans une bande-annonce d'Impact Winter.

Nommé six fois aux Oscars pour la Meilleure musique de film, Ennio Morricone finira par décrocher la fameuse statuette en 2016 seulement, pour son travail sur Les Huit Salopards (Quentin Tarantino). Il remporta également trois Goldens Globes pour Mission, La Légende du pianiste sur l'océan et Les Huit Salopards, six BAFTA Awards pour autant de nominations et de très, très nombreux prix partout dans le monde. Une carrière folle qui n'est peut-être pas tout à fait terminée, Ennio Morricone travaillait en effet sur la bande originale du Fantôme de Canterville, un film d'animation de Kim Burdon avec les voix de Freddie Highmore, Hugh Laurie, Toby Jones et Stephen Fry en pré-production, impossible de dire pour le moment à quel point les musiques étaient avancées. Quoi qu'il en soit, Ennio Morricone aura maqué plus de 50 ans d'histoire du cinéma, ses compositions vont perdurer pendant de longues années, et une belle sélection de ses bandes originales est regroupée dans un coffret survolant sa carrière de 1964 à 2015, vendu 89,99 € sur Amazon.fr.

redacteur vignetteAmaury M. / Clint008
Rédacteur - Testeur
Explorateur de musiques plus ou moins bruyantes, collectionneur de casquettes et vénérateur de Blade Runner. J'aime les zombies et Cthulhu.
Me suivre : Youtube GamergenTwitter GamergenInstagram Gamergen

Commenter 2 commentaires

Avatar de l’utilisateur
glivx
Je ne connais son œuvre quasiment que grâce à son travail sur des westerns, j’ai été vraiment marqué par certaines des ces composition que j’aime bien de temps à autres écouter. En plus des films cités ici j’aimerai rajouterai son travail sur Il était une fois dans l'Ouest, un film que j’aime beaucoup, qui dispose d’une OST fantastique.
Il n’a malheureusement jamais créé de musique pour des jeux vidéo (et est dommage car ça aurait pu être assez stylé), mais il me semble qu’au moins une à été reprise pour un jeu, a savoir Here's to you dans MGS.
Un grand artiste nous a quitté, puisse t’il reposer en paix.
Signaler Citer