Actualité Réalité Virtuelle (VR)
Meta Reality Labs

Meta : licenciement en masse, plus de 11 000 employés sur le carreau !

par
Source: Meta

Meta licencie plus de 11 000 de ses employés dans le cadre d'une réduction de 13 % de ses effectifs. Et c'est sans surprise le département AR/VR qui est le plus impacté.

Après de nombreuses années de croissance continue, voici que Meta (anciennement Facebook) connait une dégringolade sans précédent. Aux suppressions de postes succèdent d'autres réductions, notamment celle « des budgets, la diminution des avantages et la réduction de notre empreinte immobilière », selon la déclaration du PDG Mark Zuckerberg. Mais comment expliquer une telle situation ?

Le PDG de Meta a tenté de s'en expliquer :

Ces mesures s'ajouteront à un changement culturel significatif dans notre mode de fonctionnement. Nous prenons également un certain nombre de mesures supplémentaires pour devenir une entreprise plus légère et plus efficace en réduisant les dépenses discrétionnaires et en prolongeant notre gel des embauches jusqu'au premier trimestre.

Pour votre information, le graphique ci-dessous montre l'effectif de Meta depuis 2017, date à laquelle l'entreprise a commencé à communiquer publiquement à ce sujet. Parti d'un effectif de 18 770 personnes en 2017, l'entreprise est monté à 87 314 personnes, et celle-ci s'apprête à en retirer 11 000, soit 13 % d'effectif total.

Meta Headcount

Il ne faudrait pas pour autant tomber dans le Meta Bashing, car bien d'autres entreprises, AmazonMicrosoft et Apple en tête ont décidé récemment de geler les embauches et réduire les dépenses. Meta, cependant, est beaucoup plus impacté que ces dernières, parce que celle-ci a considérablement augmenté ses dépenses d'investissement depuis quelques années, dépenses qu'elle devra, vous l'aurez compris, réduire fortement. Le PDG de Meta explique en partie cette mesure drastique :

Au début du Covid, le monde s’est rapidement tourné vers Internet et l’essor de l’e-commerce a entraîné une croissance démesurée des revenus. De nombreuses personnes ont prédit qu’il s’agirait d’une accélération permanente qui se poursuivrait même après la fin de la pandémie. J’ai fait la même chose, et j’ai donc pris la décision d’augmenter considérablement nos investissements. Malheureusement, les choses ne se sont pas passées comme je l’avais prévu

Non seulement le commerce en ligne est revenu aux tendances antérieures, mais le ralentissement macroéconomique, la concurrence accrue et la perte du signal publicitaire ont fait que nos revenus sont beaucoup plus faibles que ce que j'avais prévu. Je me suis trompé, et j'en assume la responsabilité.

Malgré ses détracteurs, Zuckerberg n'en démord pas, il maintient (toujours ?) que sa "vision à long terme pour le métavers" reste un domaine de "croissance hautement prioritaire" pour l'entreprise.

Vous souhaitez renflouer les caisses de Meta en vous offrant le Meta Quest 2 ? Sachez que vous pouvez toujours vous l'offrir à la FnacDarty ou encore Amazon pour 449,99 €.

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !