Actualité
Halloween 2019 Vignette

HALLOWEEN 2019 : 15 jeux d'horreur récents pour trembler

par

Vous ne savez pas à quoi jouer ce soir ? Eh bien, voici une sélection de titres pour trembler, sortis cette année.

Comme chaque année, le 31 octobre est synonyme de citrouilles, de fantômes, de bonbons et de films d'horreur, mais si vous préférez être actif en cette soirée d'Halloween, voici une sélection de jeux d'horreur sortis ces derniers mois sur PlayStation 4, Xbox One, PC et Nintendo Switch. Précisons qu'il est ici question d'une liste, et non pas d'un classement, l'ordre dans lequel sont proposés les jeux n'a aucun lien avec leur qualité.

Halloween 2019 Montage Dossier

Maintenant que cela est dit, voici nos 15 jeux de 2019 pour Halloween !

  • Resident Evil 2 (Capcom, PC, PS4, Xbox One)

Resident Evil 2 image

Resident Evil 2

25,99 € sur Amazon* * Prix initial de vente : 25,99€.

Difficile de passer à côté de cet excellent remake de Resident Evil 2, sorti en début d'année, 20 ans après le jeu PlayStation. Le cœur du jeu reste le même, nous retrouvons Leon S. Kennedy et Claire Redfield dans le commissariat de Raccon City, envahi par des morts-vivants. Des zombies, des énigmes, des expériences étranges, un inarrêtable Mister X, ce Resident Evil 2 a tout pour faire trembler les joueurs, et même sa caméra à la troisième personne a séduit les puristes de la franchise.

TEST de Resident Evil 2 : le remake que tout le monde attendait

  • Blair Witch (Bloober Team, PC, Xbox One)

blair Witch image

Comme le film, Blair Witch nous emmène dans une forêt hantée, les habitants de la région craignant la Sorcière de Blair. Mais cela n'arrête pas Ellis, ancien policier au passé trouble, qui accompagne les forces de l'ordre de Burkittsville dans une battue pour retrouver un enfant disparu. Accompagné de son chien Bullet, Ellis fait évidemment face à des phénomènes paranormaux, trouve d'étranges enregistrements sur cassettes et des sculptures en bois inquiétantes. Le jeu est à l'image du film, assez lent, proposant une ambiance sombre et une dernière ligne droite particulièrement angoissante.

  • The Sinking City (Frogwares, PC, PS4, Xbox One)

The Sinking City

Nombreux sont les jeux vidéo à s'inspirer des romans et nouvelles de H.P. Lovecraft, mais rares sont ceux à arriver à retranscrire cette atmosphère d'apocalypse inéluctable propre à l'auteur. Même s'il pèche par une réalisation technique assez datée et un gameplay loin d'être parfait, The Sinking City réussit bien à plonger les joueurs dans un récit horrifique tiré du Cauchemar d'Innsmouth, où nous suivons un détective privé enquêtant à Oakmont, une ville inondée et peuplée de cultistes au physique étrange. Un jeu pas forcément horrifique, mais qui ravira les lecteurs de Lovecraft.

TEST de The Sinking City, enquête en eaux troubles

  • The Dark Pictures: Man of Medan (Supermassive Games, PC, PS4, Xbox One)

The Dark Pictures Man of Medan

Quatre ans après Until Dawn, hommage vidéoludique aux slashers proposant aux joueurs de faire des choix cruciaux pour sauver ou non les personnages, les développeurs étaient de retour cette année avec Man of Medan, premier volet de la série d'anthologie The Dark Pictures. Un jeu d'horreur narratif assez classique, qui propose quand même quelques moments forts, et des jump scares assez convenus. Si le travail sur le scénario est décevant, le titre est visuellement intéressant et les embranchements narratifs sont là pour assurer une bonne rejouabilité. En plus, il peut être parcouru en coopération, c'est toujours amusant.

TEST de The Dark Pictures: Man of Medan, le jeu qui vous donne envie de rejouer à Until Dawn

  • Days Gone (Bend Studio, PS4)

Days Gone

Grosse exclusivité de cette année sur la console de Sony, Days Gone nous emmène à Farewell, dans un monde post-apocalyptique envahi de Freakers, des infectés très rapides et se déplaçant parfois en meute. C'est d'ailleurs ces séquences contre les gros groupes de mutants qui arrivent à faire trembler le joueur, même si celui-ci peut compter sur sa moto pour s'échapper. Et pour le coup, la rareté des munitions et des ressources de soin rappelle les meilleurs survival-horror, de quoi faire encore plus augmenter la tension en combat.

TEST de Days Gone : Farewell my love, et repose en paix

  • Daymare: 1998 (Invader Studios, PC)

Daymare 1998

Après que Capcom ait avorté leur projet de remake de Resident Evil 2, les développeurs ont transformé leur jeu en Daymare: 1998, un survival-horror à la troisième personne avec des scientifiques qui ratent une expérience, transformant les employés et les habitants des environs en morts-vivants. Très inspiré par la franchise Resident Evil, le titre pousse encore plus loin la gestion de l'inventaire, propose des énigmes un peu plus complexes, mais n'oublie pas les ambiances anxiogènes. Une parfaite alternative au remake de Resident Evil 2, d'autant qu'une démo est jouable sur Steam.

  • A Plague Tale: Innocence (Asobo Studio, PC, PS4, Xbox One)

A Plague Tale Innocence

Il ne s'agit pas ici d'un jeu d'horreur à proprement parler, mais plutôt un jeu d'aventure suivant Amicia et son frère Hugo au Moyen-Âge, alors que la peste fait rage. Axé sur la narration, le titre français n'oublie cependant pas de proposer des séquences réellement horrifiques, surtout pour les musophobes (qui ont la peur des rats et souris). Ces bêtes grouillent de partout, dévorant tout ce qui leur passe sous les dents, Amicia et Hugo font ainsi face à de véritables horreurs au long de leur aventure.

TEST de A Plague Tale: Innocence, le Grand Œuvre d'Asobo Studio

  • Visage (SadSquare Studio, PC)

Visage

Certes, Visage est sorti en 2018, mais en Early Access, et il vient cet été d'accueillir un nouveau chapitre. Le titre nous enferme dans une maison étrange, qui se modifie au fil de l'aventure, le joueur devant trouver des indices sur les habitants du foyer. Un titre qui vaut davantage le coup pour son ambiance pesante que pour ses jump scares, et les fans de Silent Hill 4: The Room y trouveront même un easter egg fort amusant (mais pas du tout effrayant) dans la chambre 302.

  • Five Nights at Freddy’s VR: Help Wanted (Steel Wool Studios, PC, PS4)

Five Nights at Freddy’s VR Help Wanted

Jouable en réalité virtuelle, Five Nights at Freddy’s VR: Help Wanted est une compilation de petits jeux inspirés de la franchise de Scott Cawthon. L'esprit reste le même, il s'agit de ne pas mourir de peur face à d'effrayants animatroniques. L'ajout de la VR renforce le côté terrifiant du jeu et, pour une fois, le personnage ne reste pas tout le temps derrière son écran de contrôle, de quoi faire grimper encore davantage la tension.

  • World War Z (Saber Interactive, PC, PS4, Xbox One)

World War Z

Après un livre de Max Brooks et un film de Marc Forster, World War Z se décline en jeu de tir coopératif où quatre joueurs font face à des hordes de zombies. Inspiré de Left 4 Dead sur le papier, le titre retranscrit parfaitement les énormes groupes de morts-vivants qui foncent sur les survivants telle une véritable vague inarrêtable, mais même en pleine pandémie, les armes et les balles sont légion, de quoi assurer des moments intenses et bruyants, mais pas forcément horrifiques.

  • Moons of Madness (Rock Pocket Games, PC, PS4, Xbox One)

Moons of Madness

Oui, Lovecraft inspire encore et toujours les développeurs, mais pour le coup, ceux de Moons of Madness ne font pas ici une adaptation d'un roman ou d'une nouvelle. Le titre nous emmène sur Mars, dans une base scientifique vide dont la maintenance est assurée par Shane Newehart, qui doit veiller à ce que tout fonctionne en attendant une équipe de scientifiques enquêtant sur un signal possiblement envoyé par une forme de vie intelligente. Sauf qu'il est question ici de créatures tentaculaires avides de chair et de sang, du moins en apparence. Le titre ne met pas de barrière entre le réel et la possible folie mentale de Shane, de quoi proposer des séquences cauchemardesques. Et puis dans l'espace ou sur Mars, personne ne l'entend crier.

  • Layers of Fear 2 (Bloober Team, PC, PS4, Xbox One)

Layers of Fear 2

La Bloober Team est productive cette année, et outre Blair Witch, le studio a sorti Layers of Fear 2, jeu d'horreur narratif et psychologique qui nous emmène cette fois sur un bateau à l'ambiance très particulière. Le joueur incarne un acteur en plein doute et suit une aventure dirigiste avec d'excellentes idées de mise en scène, laissant de côté les jump scares pour proposer une vraie atmosphère glauque et dérangeante. Dommage que les phases d'action ne soient pas du même acabit.

  • Chernobylite (The Farm 51, PC)

Chernobylite

Chernobylite vient tout juste d'arriver en Early Access sur Steam, mais il charme déjà les amateurs d'ambiance horrifique et crédible. Le jeu nous plonge dans les ruines de Tchernobyl, à Prypiat, en Ukraine. Un lieu hautement radioactif, mais le titre rajoute une dose de science-fiction pour un résultat étonnant et passionnant. Nous y retrouvons de la narration, du crafting, des mécaniques de jeux de rôle avec des choix importants qui influent sur l'environnement, explorable en open world. À l'heure actuelle, toutes les zones ne sont pas encore accessibles, il s'agit d'un accès anticipé, mais déjà fort prometteur.

  • Hunt: Showdown (Crytek, PC, Xbox One)

Hunt Showdown

Après une phase d'Early Access débutée en début d'année dernière sur ordinateurs, le nouveau jeu de Crytek est arrivé en version finale sur PC et Xbox One cet été. Hunt: Showdown permet d'incarner un chasseur de monstres en Louisiane, les marais étant envahis de créatures dégoûtantes tout droit sorties des Enfers. Mêlant PvE et PvP, le titre allie la tension des affrontements contre des boss effrayants et les combats contre d'autres joueurs, dans une ambiance boueuse et sale. À savourer entre amis, lumières éteintes. Sachez que la version PS4 doit arriver avant la fin de l'année 2019.

  • Pacify (Shawn Hitchcock, PC)

Pacify

Pacify est un petit jeu vendu à moins de 4 € sur Steam, et pourtant, il est riche en sensations fortes. Sur le papier, c'est classique, le titre suit un chasseur de fantômes envoyé dans une maison hantée par une jeune fille en robe blanche et aux cheveux noirs et longs, le but étant de l'affaiblir en trouvant des objets qui lui sont liés afin de la capturer. L'ambiance est oppressante, mais surtout, Pacify peut être joué en coopération, de quoi proposer une expérience horrifique à plusieurs très intense.

  • Bonus – Luigi's Mansion 3 (Nintendo, Switch)

Luigi Mansion 3

Alors oui, la Nintendo Switch n'est pas forcément la plateforme la plus adaptée aux purs jeux d'horreur, et les peureux peuvent se tourner vers le tout récent Luigi's Mansion 3 pour retrouver une ambiance « horrifique », plus tournée vers l'humour et les détournements des codes des jeux d'angoisse, pour un résultat aussi sympathique qu'amusant. Mais surtout, la console nipponne a accueilli ces derniers mois un tas de portages de jeux d'horreur, déjà sortis sur d'autres plateformes ces dernières années. Vampyr, Call of Cthulhu, Deadly Premonition Origins, Amnesia: The Collection, Observer, Slender: The Arrival, Dead by Daylight, Friday the 13: The Game, Darkwood, de nombreux Resident Evil, voilà autant de titres de qualité qu'il est possible d'emmener partout en cette soirée d'Halloween, pour trembler dans une vraie maison hantée ou une sombre forêt.

TEST de Luigi's Mansion 3 : Gluigi plus fort que Mario ?


redacteur vignette clint008 Amaury M. (Clint008)
Rédacteur PC - Testeur
Explorateur de musique plus ou moins bruyante, collectionneur de casquettes et vénérateur de Blade Runner. J'aime les zombies et Cthulhu.
Suivre ce rédacteur : Twitter GamgerGen Instagram GamerGen vignette bouton

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !