Test Geek
L'histoire du cyberpunk

CRITIQUE de L'histoire du cyberpunk : une plongée riche et détaillée dans un genre désormais plus si futuriste

par

Raphaël Lucas signe chez Pix'n Love un livre passionnant et très détaillé sur le genre du cyberpunk.

Allez savoir pourquoi, mais le cyberpunk est à la mode ces dernières années, notamment dans le milieu du jeu vidéo. Évidemment, tout le monde pense au très attendu Cyberpunk 2077, mais un tas de titres, souvent indépendants, débarquent régulièrement sur nos ordinateurs et consoles. Et il y a une explication toute simple, dévoilée dans L'histoire du cyberpunk, un livre signé Raphaël Lucas et édité en hors-série chez Pix'n Love. Un ouvrage que nous avons dévoré ces dernières semaines.

Une plongée riche et dense dans un sous-genre de la science-fiction qui balaye les origines du genre, son évolution et son possible futur.

L'histoire du cyberpunk Photo Comparaison tailleAvant de s'attaquer aux propos de L'histoire du cyberpunk, attardons-nous d'abord rapidement sur la forme du livre, plutôt atypique. Nous avons là un ouvrage imposant, au format A4 et en couverture souple, pas facile à transporter n'importe où. Pour cause, le livre nous plonge dans l'ambiance du cyberpunk avec de nombreux visuels, que ce soit des images de jeux et de films, des artworks, des publicités d'époque, le tout sur près de 200 pages en papier glacé. L'ouvrage est magnifique, et après la lecture, il pourra trôner fièrement dans une bibliothèque grâce au bel artwork Walk in the Rain de MuYoung Kim. Mais ce n'est pas vraiment le sujet ici.

Car non, L'histoire du cyberpunk, sous-titré « des origines littéraires aux dérives vidéoludiques », revient d'abord sur les origines du genre. Avec bien évidemment le roman Neuromancien de William Gibson, père du cyberpunk qui a posé les bases et les codes de ce dérivé de la science-fiction, mais également tout un tas d'autres œuvres, que ce soit des romans, des essais, de la musique et même du jeu vidéo. Oui, le cyberpunk est depuis toujours proche du monde vidéoludique, l'époque fourmillait de nouvelles technologies et possibilités pour créer des expériences inédites, qui inspirent et s'inspirent du cyberpunk. Une introduction au genre passionnante pour les personnes s'intéressant à la science-fiction, au cyberpunk et aux prémices du jeu vidéo, mais il faut s'accrocher. Les différents noms de créateurs et d'œuvres fusent, la documentation de l'auteur est vertigineuse, L'histoire du cyberpunk ne se lit pas comme un roman d'aventure, mais nous plonge dans un univers pas si lointain, lorsque des passionnés de SF découvraient les mondes virtuels et s'en inspiraient pour créer les premières œuvres cyberpunk. Riche en informations donc, L'histoire du cyberpunk offre quelques apartés avec des pages dédiées à des termes, des jeux ou des œuvres pour revenir en détail, mais sur quelques lignes avec des illustrations, sur des points bien précis.

L'histoire du cyberpunk Photo02 L'histoire du cyberpunk Photo01

Bien évidemment, avec un livre signé par l'auteur de L'histoire de The Witcher et L'histoire du RPG chez Pix'n Love, il est évident que L'histoire du cyberpunk allait longuement s'attarder sur les jeux vidéo, et nous n'avons pas été déçus du voyage. La transition entre William Gibson et Deus Ex est rapide et paraît évidente, d'ailleurs, le jeu d'Ion Storm conçu par Warren Spector tient une place dominante dans l'ouvrage, il a révolutionné le genre du FPS/RPG et popularisé le cyberpunk dans le milieu du jeu vidéo, mais il était déjà existant avant. L'adaptation Neuromancer d'Interplay est évoquée, évidemment, mais un tas de titres y passent, pas forcément connus du grand public, ce qui fait de L'histoire du cyberpunk une vraie mine d'or pour les curieux voulant découvrir de vieux jeux vidéo cyberpunk, avec également des titres bien loin de la science-fiction, mais qui ont eu une influence majeure sur les futures productions, à l'instar de Dungeon Master, RPG de FTL Games qui a révolutionné le jeu vidéo, rien que ça, grâce à ses donjons à explorer en temps réel. Pour notre plus grand plaisir, Raphaël Lucas revient en détail sur le développement du premier Deus Ex (le meilleur jeu au monde qui fête ses 20 ans), à une époque où le cyberpunk cartonnait toujours, et ce partout. Matrix remplissait les salles de cinéma, mais cela n'a pas duré, Deus Ex: Invisible War fut un échec et dans le milieu du jeu vidéo, le genre a été oublié... jusqu'à l'arrivée de Deus Ex: Human Revolution. Oui, c'est grâce au titre d'Eidos Montréal que le cyberpunk recartonne sur ordinateurs et consoles, avec notamment pas mal de titres se déroulant dans des bars. Eh oui.

Et Cyberpunk 2077 dans tout ça ? Impossible de passer à côté du futur jeu de CD Projekt, même s'il n'est pas encore sorti. Promesse d'un monde ouvert énorme avec une grosse dimension RPG, l'auteur n'est pas forcément tendre avec le projet, lui qui préfère piocher dans l'esthétisme des années 80 en les replaçant dans le futur plutôt que de chercher son propre style visuel. Parce que le genre du cyberpunk, il a pris de l'âge, il faisait tourner les têtes il y a 40 ans, mais depuis, il est devenu une réalité, et le nom n'est au final qu'une marque de fabrique, comme l'explique si bien Raphaël Lucas dans la conclusion de son ouvrage. Parce que Deus Ex a déjà tout fait avant ?

L'histoire du cyberpunk 

L'histoire du cyberpunk, c'est donc une plongée riche et dense dans un sous-genre de la science-fiction qui balaye les origines du genre, son évolution et son possible futur. Un livre riche en informations pour tous les lecteurs avides d'en savoir davantage sur le genre et qui sont à la recherche de romans ou jeux vidéo traitant de ces thèmes. Un ouvrage imposant, à savourer tranquillement, petit à petit s'il le faut, avec une playlist qui met dans l'ambiance.

Note : 4,5 étoiles sur 5

L'histoire du cyberpunk de Raphaël Lucas est disponible en précommande sur Amazon.fr ou à la Fnac contre 29,9 €, et il est déjà vendu sur le site de Pix'n Love.

redacteur vignetteAmaury M. / Clint008
Rédacteur - Testeur
Explorateur de musiques plus ou moins bruyantes, collectionneur de casquettes et vénérateur de Blade Runner. J'aime les zombies et Cthulhu.
Me suivre : Youtube GamergenTwitter GamergenInstagram Gamergen

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !