Test
Remothered Broken Porcelain

PREVIEW de Remothered: Broken Porcelain, une présentation pas très rassurante pour un bon jeu

par

Nous avons à peine eu le temps de nous faire peur qu’il était déjà l’heure de passer à autre chose.

Ce n’est pas que nous attendions particulièrement Remothered: Broken Porcelain, mais il est vrai que la petite notoriété du précédent épisode avait de quoi nous intriguer. Que peut donc donner cette suite et qu’apporte-t-elle de nouveau à une licence qui s’appuie fortement sur une terreur bien cinématographique ? Pas sûr que nous puissions vous apporter autre chose qu’un début de réponse tant la présentation a été brève et limitée. Nous avons tout juste eu le temps de faire connaissance avec notre jeune et innocente héroïne, puis la voir déambuler dans ce qui est supposé être une auberge.

Le jeu a au moins réussi à nous convaincre sur son potentiel de survival-horror.

Remothered: Tormented Fathers
30 € sur Amazon* * Prix initial de vente : 30€.

Entre la décoration atroce et l’aspect décrépi de la bâtisse, il est vrai que nous nous sommes imaginés dans l'Overlook Hotel de Shining durant quelques instants. Au moins, cela nous permet d’affirmer sans trop nous tromper que l’ambiance film d’horreur est toujours d’actualité et que celle-ci est aussi parlante que dans l’opus précédent. Nous sommes ici pour nous faire peur ainsi que pour découvrir les tenants et les aboutissants de l’histoire sordide que cachent les habitants de cette baraque. Il faut avouer qu’entre les deux, c’est plutôt l’idée de sursauter qui nous a tenus en haleine durant toute la présentation plutôt que les énigmes relativement faciles d’accès. Même la couverture tactique, l’une des deux fonctionnalités mises en avant par les créateurs italiens, nous a laissés un peu de marbre.

En revanche, nous avons été servis quand la mégère locale s’est mise à la poursuite de notre protagoniste. S’en est suivie une séance de cache-cache caractéristique du premier épisode qui ne nous a pas déplu et qui doit être tout bonnement grisante manette en main. Enfin cela était vrai jusqu’au moment inattendu où la jeune fille est passée du côté obscur en saisissant un couteau de cuisine. À défaut de pouvoir tuer avec ses bras frêles, notre avatar a au moins gagné la possibilité d’une confrontation avec les personnages effrayants qui trainent dans le coin. Une fonctionnalité nouvelle là encore, que nous ne sommes pas sûr de vraiment aimer. Peut-être est-ce pour rendre les phases de fuite plus accessibles ou plus rassurantes, toujours est-il que sur le long terme, cela pourrait gâcher le plaisir d’avoir la trouille.

Remothered Broken Porcelain Remothered Broken Porcelain 02

Derrière cette déconvenue, le studio italien Stormind Games n’a pas beaucoup assuré le spectacle. À peine après avoir volé les clés de notre assaillante, l’héroïne faisait une rencontre pour le moins désagréable qui a mis fin à son aventure de manière prématurée. De quoi nous laisser un peu sur notre faim puisque Remothered: Broken Porcelain n’a pas raconté grand-chose dans cette démo, alors qu’il aurait pu faire le pont avec l’autre titre comme cela a été annoncé. Il n’y a plus qu’à attendre un prochain rendez-vous avec l’espoir que celui-ci sera plus dense.

Nos premières impressions : Peut mieux faire !

Preview Premieres Impressions Apercu Jauge Avis Zoom images ban (3)

La présentation relativement light de Remothered: Broken Porcelain était déjà un problème en soi pour nous aider à nous projeter. Le jeu a au moins réussi à nous convaincre sur son potentiel de survival-horror, directement hérité de Remothered: Tormented Fathers. Et si l’idée d’attendre la peur au ventre dans la sécurité relative d’un placard nous plait, nous ne sommes pas aussi enthousiastes à l’idée de poignarder tous les obstacles sur notre route. De plus, la démo ne s’est pas assez accès selon nous sur les vrais points forts du jeu, à savoir son histoire, son ambiance et l’héritage du précédent épisode. Remothered: Broken Porcelain devrait malgré tout être un bon jeu à l’avenir, mais disons que notre session de découverte aurait pu être bien meilleure.

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !