Test PS5
Returnal test images

TEST de Returnal : la mort fait partie de la vie

par

Returnal : La nouvelle exclusivité PS5 de Sony s'invite dans nos chaumières. De quoi retourner quelques cerveaux ?

Elle est jolie la particule extraterrestre, là !

Vous connaissez Housemarque ? Non ? Et si nous vous disons Super Stardust, Dead Nation, ou encore Resogun ? Vous arrivez à situer la boîte maintenant ? Eh bien, le studio a vu grand en concevant, non pas un tout petit jeu délirant, mais une grosse production qui plonge le joueur dans un univers totalement décalé. Son nom ? Returnal. C'est avec énormément de curiosité que nous nous sommes plongés dans cette nouvelle odyssée. De quoi nous envoûter ? La réponse sans plus attendre dans ce test.

C'est comme si l'équipe avait porté un jeu PS4 en ajustant la résolution pour avoir de la 4K.

Preview Returnal impressions  imagePour ne pas changer, parlons de ce qui saute aux yeux d'entrée de jeu, la partie visuelle. Ici, les développeurs ont opté pour en rendu basique afin d'exhiber quelque chose de net à l'image. Pour faire simple, c'est comme si l'équipe avait porté un jeu PS4 en ajustant la résolution pour avoir de la 4K, le tout à 60 images par seconde (par ailleurs, Returnal est fluide et stable, apportant un confort non négligeable durant les phases emplies d'action). Ainsi, les environnements sont très jolis et l'aspect global est plaisant à la mirette, bien que des textures manquent par moment de peps. Le point fort du jeu se situe au niveau des particules qui explosent partout à l'image, il y a une certaine frénésie colorée qui virevolte et suit le rythme de nos actions. Les effets de lumière sont bien maîtrisés également, en d'autres termes, c'est propre.

Un peu de négatif dans les parages ? En dehors des cinématiques, la modélisation de notre héroïne est assez quelconque. Son visage est fade et figé, elle n'a aucune expression faciale pour émoustiller les mirettes. En outre, nous avons rencontré des bugs de collision très gênants. En pleine bataille, notre personnage s'est déjà retrouvé bloqué dans un pilier, et même dans le sol. Il a fallu qu'un ennemi nous saute dessus pour nous débloquer (ouf, parce que si nous relançons le titre, il faut tout recommencer). Bref, espérons qu'un patch corrige ce genre de soucis, car beaucoup de joueurs risquent de se tirer les cheveux si notre belle dame reste coincée dans les décors...

Returnal 02 14 04 2021Qui dit PS5, dit SSD qui fonce. Ainsi, les temps de chargement sont quasi-inexistants. Lors d'une mort, la reprise est immédiate et les déplacements d'une zone à l'autre via un téléporteur sont rapides. Pour résumer tout cela, non, vous n'aurez pas le temps de prendre votre smartphone pour aller sur les réseaux sociaux pendant un loading puisqu'il n'y en a... pas. Parlons peu, parlons bien, la partie sonore, quelque peu futuriste dans les notes, est assez discrète. Housemarque mise principalement sur l'ambiance, avec des effets particuliers, pour charmer les esgourdes, et ça passe plutôt bien. Concernant le doublage français, il n'est pas mauvais, est de bonne facture et permet de nous immerger dans cette aventure étrange avec facilité, le tout en laissant les sous-titres sur off. Un bonheur.

Il faut mourir pour avancer

Returnal est un TPS très accessible et facile à prendre en mains. Viser, tirer, sauter, sprinter… Si vous avez l'habitude de ce style, vous trouverez vos repères en un rien de temps. Le point intéressant, c'est surtout au niveau de l'évolution de notre demoiselle qui se doit de trouver du matériel pour progresser avec un minimum d'aisance. En effet, nous sommes plongés dans un Rogue-like où, lorsque nous rendons l'âme, nous perdons nos ustensiles et une partie de nos équipements.

L'équipe de développement exploite à merveille la DualSense et a fait un travail remarquable.

Returnal 02 28 04 2021Nous franchissons donc des étapes où des coffres (piégés ou non) sont dissimulés un peu partout. En les ouvrant, nous pouvons récupérer soit une arme, soit un objet qui nous servira en cas de nécessité (petit conseil, privilégiez les matériaux liés aux soins). Un petit ou gros gun a des compétences uniques permettant de trucider de vilaines bébêtes de diverses façons. Il évolue en fonction des ennemis abattus et possède une grosse offensive qui trucide, souvent en un coup, un vilain monstre. Arme lourde ou légère, avec une courte ou longue portée, vous avez l'embarras du choix. Les ennemis, en mourant, laissent tomber des sortes d'orbes dorés, servant de monnaie d'échange pour acquérir quelques outillages pratiques. C'est donc à nous d'en récupérer un maximum pour obtenir de grosses pièces efficaces, car oui, il est important d'être bien chargé et préparé. Et pour cause, les opposants sont de plus en plus résistants, costauds et féroces ; sans oublier les boss ayant une barre de vie imposante.

Autre point et pas des moindres, notre combinaison change au fil de l'aventure et obtient de nouvelles caractéristiques pour survivre dans cet univers hostile. Alors vous allez nous dire : « mais si je meurs, je perds tout, n'est-ce pas ? ». Eh bien, oui et non. Tout ce qui est lié aux matières extraterrestres combinées à notre tenue, aucun problème (par exemple, une lame permettant de débloquer des passages bien précis), pour le reste, tout disparaît. Dommage, surtout que par moment, nous avons besoin d'un outil ou d'une arme bien précise pour avancer plus rapidement.

Returnal 13 01 2021 screenshot 2Pour finir, l'équipe de développement exploite à merveille la DualSense et a fait un travail remarquable. Les vibrations sont incroyables et nous font ressentir les différentes matières dans la paume de nos mains. Le métal, la pluie, les explosions, les ondulations, nous percevons chaque petite secousse pour nous plonger comme il se doit dans cette production. Mais ce n'est pas tout ! Les gâchettes s'adaptent en fonction de nos armes. Si elle est lourde, nous sentons une grosse résistance au bout de nos index. Pour viser, il faut alors appuyer légèrement sur L1, et pour tirer, R1. Pour amorcer l'offensive dévastatrice de notre canon, il faut pousser fortement L1. Nous pensions que nos doigts se seraient fatigués au bout de quelques minutes, il n'en est rien. C'est parfaitement dosé au niveau des retours pour éviter justement cette lassitude dans le gameplay.

Non tu ne perds pas la tête... Quoi que...

L'astronaute Selene s'est écrasée sur une planète étrange, Atropos. « Étrange » ? Oui, car le monde qui l'entoure est en perpétuel mouvement et change de structure chaque minute. Elle doit alors explorer les environs et les ruines d'une ancienne civilisation pour survivre. En parcourant une zone, elle découvre un cadavre humain et se rend compte qu'il s'agit... d'elle. Elle reçoit alors des messages de diverses Selene pour l'aider à avancer dans sa quête.

Le scénario est intéressant et fait remuer un brin les méninges des joueurs.

Returnal 03 14 04 2021Le scénario est intéressant et fait remuer un brin les méninges des joueurs. Plus nous avançons, plus nous nous posons des questions sur les lieux et notre héroïne. Est-elle juste en train de devenir folle ou est-ce réellement la planète qui joue avec elle ? Les illusions sont-elles réelles ou fausses ? Pour le savoir, il faut traverser des univers qui modifient les environnements et l'emplacement des ennemis. La mort n'est qu'une étape qui nous fait découvrir des emplacements dissimulés, essentiels à notre progression.

Nous cherchons donc des réponses et, pour en savoir un peu plus sur notre personnage, nous devons débusquer des fragments de souvenirs. Il y a 5 gros boss à massacrer qui, contrairement à ce que nous pensions, ne sont pas difficiles à battre. Il suffit d'analyser les assauts, de les comprendre et de shooter au bon moment pour remporter la victoire. Il est clair que si vous rentrez dans le tas, la tête baissée, sans rien comprendre, vous allez vous faire trucider en un claquement de doigts. Prenez donc votre temps pour arriver à vos fins. En parlant de dénouement, comptez une petite vingtaine d'heures, en trainant un peu des pieds, pour atteindre le bout du tunnel. Une fin bonus est accessible et il est possible de retourner dans le jeu pour trouver des éléments complétant l'histoire.

Utilise tes neurones

Alors, Returnal, bien ou bof ? Le titre n'est pas parfait, il manque des éléments pour atteindre l'excellence. Par exemple, la simplicité des graphismes est cachée par les particules lumineuses et clinquantes à l'image pour essayer de satisfaire les pupilles. Les bugs de collision, eux, font pas mal tirer les cheveux, car quand ça nous arrive, nous cherchons une solution pour nous débloquer de la situation ; rappelons que relancer le titre = recommencer depuis le début.

Returnal image test

Par ailleurs, le côté « je dois tout refaire après une mort » risque d'en déranger plus d'un. Les armes et objets importants ne sont pas conservés pour avancer plus rapidement, c'est assez frustrant finalement. En outre, l'histoire est tout de même sympathique, les zones générées aléatoirement divertissent sans grande difficulté. Le cerveau fume, les méninges tournent, les neurones cherchent une solution aux différents problèmes, en plus de l'action omniprésente. Mais pour faire simple, disons que Returnal est bon et qu'il amuse un temps. Mais une fois arrivé au générique final, il sera difficile de relancer la bête pour certains.

Les plus
  • Super fluide, au top pendant les phases intenses
  • L'histoire, prenante
  • La DualSense, belle expérience entre les mains
  • La structure des zones, bien pensées
  • Ambiance sonore et doublage français
  • Les temps de chargement, ça va vite
Les moins
  • De petits bugs de collision
  • Certains éléments importants ne sont pas conservés après une mort, frustrant par moment
  • Des boss assez faciles contrairement à ce que nous pensions
Notation
Graphisme
15
20
Bande son
15
20
Jouabilité
17
20
Durée de vie
16
20
Scénario
16
20
Verdict
15
20
redacteur vignetteMartial DUCHEMIN
Rédacteur en chef - Spécialiste Japon
Résident au Japon qui a trois passions dans la vie : les jeux vidéo, les figurines, et la bouffe. Adore les balades à Akiba, le retrogaming, et les salles d'arcade. Ma vie est vouée à Dragon Ball.
Me suivre : Youtube GamergenTwitter GamergenInstagram GamergenFacebook Gamergen

Commenter 17 commentaires

Avatar de l’utilisateur
cedangelus
"Certains éléments importants ne sont pas conservés après une mort, frustrant par moment"

C'est le principe de base du jeu... code récupéré des rogue like.... mettre ça en négatif c'est rendre le test peu crédible... non ?
Signaler Citer
AngelCloud
@cedangelus
Clairement, on sent que le test a été un peu « bâclé », le jeu ne mérite pas 15/20 … Un 16 aurait été plus judicieux, pour moi le jeu vaux clairement 17/20 rien que par son originalité, son histoire et ses graphismes !
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Martial Duchemin
Merci, nous savons ce qu'est un rogue-like :D .
Disons que la plupart des titres du genre proposent un équilibre dans la progression, que Returnal n'a pas.
Les mots "certains" et "importants" ne sont pas là pour rien ^^.
Pour certaines phases, nous sommes plus dans la frustration que le divertissement et le challenge qui te poussent à avancer.
En résumé, c'est un "rogue-like" moyen, mais un bon jeu dans l'ensemble 8-)

@AngelCloud
"Baclé", bouarf, j'ai juste passé plus de 20h dessus.
Avant de lui donner une note élogieuse, joue, fini-le, et on en reparlera si tu veux.
C'est comme un plat que tu n'as jamais gouté, tu ne vas pas dire que c'est bon juste parce que la photo que tu as vu dans le livre de recette est belle...
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
krillin_kienzan
Merci pour ce test qui confirme que je me suis bien trompé sur la qualité de ce jeu.
Je pressentais un jeu en demi teinte voir un pétard mouillé et votre test ainsi que le 86/100 actuel de metacritic me font bien comprendre que j'avais tort.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
cedangelus
@martial

J'ai globalement eu le même ressenti jusqu'à la fin de lact 1, limite envie de tout laissé tomber mais après non, ou du moins je m'y suis fait, la frustration reste mais cest encore une normalité pour ce jeu et disparaît petit à petit par la monter en puissance du personnage malgré les objets clés qui disparaissent comme tu précise, mais aussi jouissif à chaque grosse étape.

Alors attention mon intervention ne tourne que sur ce point cité plus haut qui m'a laissé un impression étrange.

Je ne cherche en aucun cas de dire que le titre mérite plus une note que d'autres, chacun ses goûts testeurs ou pas mais.... bref.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Martial Duchemin
Pour la note, je m'adressais à AngelCloud l'ami.

Pour rebondir ce sur tes propos, je vois tout à fait ce que tu veux dire. Je me dis, que pour une première, surtout pour un studio comme celui-là, c'est "pas mal". Ça reste un bon jeu quand même, mais il manque clairement ce "je-ne-sais-quoi" des rogue-like pour que ce soit parfait. Ici, l'équilibre entre "perte d'objets importants" et "progression" est mal dosé à mon sens. Et de ce que j'en lis, je ne suis pas seul.
Mais quoi qu'il en soit, merci pour ton retour, c'est toujours plaisant de discuter avec d'autres passionnés dans les parages.
Signaler Citer
Malvik2
Merci pour ce test détaillé et bien rédigé ;-)
Intéressant, voir même plutôt déroutant en revanche de constater que d’un site à un autre le ressenti sur l’aspet technique est complètement différent..,vous parlez en gros d’un jeu "PS4 pro avec plus de particules", quand certains de vos collègues s’emballent beaucoup plus et en parle comme l’un des "premiers jeu next gen".,,

Je le ferai mon propre avis ce soir, perso il m’emballe bien.
Et vive la difficulté, marre de ces jeux où tu es pris par la main de À à Z par le développeur…
Signaler Citer
Vendrick_II
Je pense qu une mise à jour viendra équilibré se côté frustrant de perte après une mort, si l ensemble est bon ça serai dommage que le studio reste sur se point négatif.

Enfin un jeu Ps5 à se mettre sous la dent, depuis sa sorti c est le désert...
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
glivx
krillin_kienzan Wrote:Merci pour ce test qui confirme que je me suis bien trompé sur la qualité de ce jeu.
Je pressentais un jeu en demi teinte voir un pétard mouillé et votre test ainsi que le 86/100 actuel de metacritic me font bien comprendre que j'avais tort.

Pareil, je ne m’attendais pas à grand chose concernant ce jeu, mais au vu des test l’expérience semble très sympa. Je pense que je donnerai sa chance au titre.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
DplanetHD
J’ai passé 4h dans Returnal hier soir et j’ai beaucoup aimé…

Je m’attendais à mourir en boucle, mais si cela a bien été le cas au bout de 15 mn la première fois, mon deuxième run a duré presque 4h avant de rendre l’âme (bêtement hélas)…

Oui, je trouve aussi que le jeu est très mal équilibré (pour l’instant) entre ce que l’on perd et ce que l’on garde après la mort, et cela apporte beaucoup (trop) de frustrations…
Perdre oui, mais pas autant, car là c’est quand même assez décourageant (contrairement à Hadès par exemple qui est très judicieusement équilibré)…

Graphismes sur PS5, c’est vraiment très beau (4K, en virant le flou), et on sent enfin que la bête en a sous le capot et ça fait plaisir, mais Housemarque est réputé pour savoir bien exploiter le hardware (fabuleux Resogun and co)…

Son 3D : je l’ai trouvé correct, mais je m’attendais à mieux avec ce nouveau système propriétaire Sony, mais cela m’a semblé sortir correctement sur le HomeCinema : à toutefois vérifier en journée aujourd’hui avec un volume plus conséquent qui pourra faire trembler les murs contrairement à cette nuit…

DualSense : enfin utilisée correctement dans un jeu (après bien sûr Astrobot) : là cela fait vraiment plaisir et je sais pourquoi j’ai acheté une PS5 !
Oui les effets sont vraiment bien foutus, que cela soit les tirs en dosant L2 (en non pas L1 comme cité à tort dans le test) plus ou moins selon la puissance souhaitée (tir normal à 50% de la course, ou secondaire en enfonçant L2 à plus de 50%), vibrations qui rendent très bien comme la pluie, etc…

Difficulté : ouf je m’attendais à plus difficile (mais je n’en suis qu’au début, 4h de jeu), mais le mauvais réglage du peu de ce que l’on garde après la mort hausse inutilement la difficulté…

Maniabilité plutôt très bonne, même si parfois on se fait prendre par les trop grands écarts de nos réactions et on tombe dans le vide (perdant pas mal de vie d’un coup)…

Bilan : du très bon ce Returnal que j’attendais beaucoup, nécessite un patch pour rééquilibrer les conséquences de la mort trop pénalisante, mais il est déjà la bonne claque de ce début de gen dont avait grandement besoin sur PS5 (pas grand chose depuis sa sortie il y a déjà presque 6 mois) en attendant bien sûr R&C qui devrait encore hausser le niveau avec aussi (espérons-le) une bonne gestion de la DualSense, pour moi un des principaux atouts de la PS5 face au PC et sX…
Signaler Citer