Actualité L'univers du Gamer (cinéma, salons, ..)
Metro 2033 Redux

CINEMA - Metro 2033 : la production arrêtée, l'auteur explique la raison

par
Source: VG247

Les producteurs, américains, ne voulaient vraiment pas que l'action se passe à Moscou, ce qui change tout le propos.

L'adaptation cinématographique de Metro 2033 ne fait pas partie des projets les plus attendus par les fans, pourtant, en 2012, l'auteur russe Dmitry Glukhovsky avait vendu les droits de son roman (qui servit de base au jeu de 4A Games) à la Metro-Goldwyn-Mayer. Mais dans un entretien accordé à VG247, le romancier indique que la production a été arrêtée, et qu'il a récupéré les droits du roman.

Metro 2033 Redux

Pourquoi ? Eh bien, les scripts ne fonctionnaient pas, et pour cause, la MGM voulait que l'action se déroule à Washington D.C. et non plus à Moscou. Pire encore, les producteurs voulaient changer l'apparence des Noirs (ou Sombres, ça passe un peu mieux il faut l'avouer), ce qui va à l'encontre du sous-texte lié à la xénophobie, très présente dans le roman.

Beaucoup de choses ne fonctionnaient pas à Washington D.C.. Les nazis ne fonctionnent pas, les communistes ne fonctionnent pas du tout et les Noirs ne fonctionnent pas. Washington D.C. est une ville très noire, dans le fond. Ce n’est pas du tout l’allusion que je veux faire, c’est une métaphore de la xénophobie générale, mais ce n’est pas du tout un commentaire sur les Afro-Américains. Donc ça n’a pas marché.

Ils ont dû remplacer les Noirs par une sorte de bête aléatoire, mais si les bêtes n’ont pas l’air humaines, toute l’histoire de la xénophobie ne fonctionne pas, ce qui était très important pour moi en tant qu’internationaliste convaincu. Ils l'ont transformé en une chose très générique.

Ils ont en quelque sorte peur de s’installer à Moscou parce que les Américains ont la réputation d’aimer les histoires sur l’Amérique. Encore une fois, avec Metro Last Light et Metro 2033 - les livres et les jeux - vendus à des millions d’exemplaires dans le monde entier, il n’est sans doute plus aussi improbable que les gens acceptent une histoire se déroulant à Moscou, car c’est le seul argument de vente. Nous avons vu la version américaine de l’apocalypse très souvent et le public qui, comme le genre, est éduqué et saturé, ne souhaite pas vraiment en avoir plus.

Metro 2033, en jeu vidéo comme au cinéma, cela doit se passer à Moscou, pour tout un tas de raisons, mais ça, les producteurs américains ont bien du mal à le comprendre. Dmitry Glukhovsky ne perd cependant pas espoir et affirme être déjà en discussion avec d'autres producteurs, et il espère que la sortie de Metro Exodus en début d'année prochaine donnera un petit coup de pouce au projet.

gamescom 2018 - PREVIEW - Metro Exodus : un monde moins étouffant, mais toujours aussi dangereux


redacteur vignette clint008 Amaury M. (Clint008)
Rédacteur PC - Testeur
Explorateur de musique plus ou moins bruyante, collectionneur de casquettes et vénérateur de Blade Runner. J'aime les zombies et Cthulhu.
Suivre ce rédacteur : Twitter GamgerGen Instagram GamerGen vignette bouton

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !