Actualité Geek
Epic Games logo 11 04 2022

Epic Games : vague massive de licenciements et séparation de sociétés, ça va mal chez le créateur de Fortnite

par
Source: Epic Games

Les mauvaises nouvelles se succèdent dans le milieu vidéoludique et, après les quelques licenciements du côté d'Embracer, c'est désormais Epic Games qui fait la une pour la même raison, mais à une échelle bien plus grande... À la suite d'informations ayant circulé sur Twitter, dont certaines erronées, les choses ont été remises au clair via un communiqué de presse officiel.

Epic Games licenciements 29 09 2023

Pour commencer, ce sont pas moins de 870 licenciements que prévoit le géant derrière Fortnite et l'Unreal Engine, et ce afin de réduire les coûts de fonctionnement, ce qui représente environ 16 % de la main-d'œuvre. Parmi les concernés par ce limogeage, deux tiers des emplois ne concerneraient pas des équipes de développement principal. Quant à Mediatonic (Fall Guys), le studio a été sévèrement impacté comme le rapporte Jason Schreier, mais pas au point qu'il baisse le rideau. Comme quoi, se faire racheter en 2021 n'était pas une si bonne idée... Voici une photo bien parlante prise par le directeur de jeu et scénariste chez Mediatonic, Ed Fear :

Mediatonic Decimation 29 09 2023

Apparemment, la récente croissance d'Epic Games a principalement eu lieu grâce au programme Fortnite Creator, qui reverse 40 % des revenus aux créateurs de contenu, se gardant donc une bonne part du gâteau. Et pourtant, Tim Sweeney qualifie voit cela comme « un business à faible marge » contrairement aux autres sources de revenus dégagés par le jeu, qui ont permis une expansion rapide. Sauf que les profits ne peuvent plus supporter la société dans sa taille actuelle...

Notons tout de même que l'ensemble du personnel concerné par ces départs va toucher six mois d'indemnités de licenciement, ainsi que tout autant d'assurance santé et des acquisitions d'action accélérées pour une partie selon les pays. Même s'ils ne s'en sortent pas si mal, ils auraient sans doute préféré conserver leur emploi. Aucune autre vague de départs n'est prévue. Toutefois, toujours dans ce souci de réduire les coûts, Epic Games va en plus se séparer de deux sociétés qu'elle avait rachetées ces dernières années en faisant cession du site de musique Bandcamp, vendu à Songtradr, et en faisant de SuperAwesome une filiale indépendante, ce qui représentera 250 emplois de moins à couvrir.

Voici ce que le CEO Tim Sweeney a écrit aux employés dans un e-mail interne :

Bonjour tout le monde,

Comme nous l'avons partagé plus tôt, nous licencions environ 16 % des employés d'Epic. Nous cédons Bandcamp et scindons la majeure partie de SuperAwesome.

Depuis un certain temps maintenant, nous dépensons bien plus d'argent que nous n'en gagnons, investissons dans la prochaine évolution d'Epic et développons Fortnite en tant qu'écosystème inspiré du métaverse pour les créateurs. J’ai longtemps été optimiste quant à notre capacité à traverser cette transition sans licenciements, mais rétrospectivement, je constate que c’était irréaliste.

Bien que Fortnite recommence à croître, cette croissance est principalement tirée par le contenu des créateurs avec un partage important des revenus, et il s'agit d'une activité à marge inférieure à celle que nous avions lorsque Fortnite Battle Royale a décollé et a commencé à financer notre expansion. Le succès de l’écosystème des créateurs est une grande réussite, mais cela signifie un changement structurel majeur dans notre économie.

Le personnel d'Epic du monde entier a déployé des efforts continus pour réduire les coûts, notamment en passant à un recrutement à net zéro et en réduisant les dépenses d’exploitation pour des choses comme le marketing et les évènements. Mais nous nous sommes retrouvés encore loin de la viabilité financière. Nous avons conclu que les licenciements sont la seule solution et que les faire maintenant et à cette échelle stabilisera nos finances.

Nous procédons également à quelques cessions. Bandcamp rejoint Songtradr, une société de marché musical soutenant les artistes. L’activité publicitaire de SuperAwesome deviendra une société indépendante sous la marque SuperAwesome, dirigée par son actuelle PDG Kate O’Loughlin. Kids Web Services (KWS), l'ensemble d'outils de vérification des parents et de gestion du consentement, restera partie intégrante d'Epic.

Dire au revoir aux personnes qui ont contribué à la construction d’Epic est une expérience terrible pour tous. La consolation est que nous sommes suffisamment financés pour soutenir les employés licenciés : nous offrons une indemnité de départ qui comprend six mois de salaire de base et, aux États-Unis, au Canada et au Brésil, six mois de soins de santé payés par Epic. Nous proposons d’accélérer le calendrier d’acquisition des options d’achat d’actions jusqu’à la fin de 2024 et accordons deux années supplémentaires à compter d’aujourd’hui pour exercer les options. Aux États-Unis, nous proposons également de transférer toute participation aux bénéfices non gagnés sur leurs 401(k) (un plan d'épargne retraite, NDLR). Et nous offrirons des avantages, notamment des services de transition de carrière et une assistance en matière de visa, lorsque nous le pouvons.

Pour ceux qui sont encore chez Epic, les hauts dirigeants vous en diront davantage sur la voie à suivre pour votre équipe. Les perspectives d’avenir d’Epic sont solides. Nous proposons des expériences de jeu incroyables sur plusieurs plateformes. Nous avons construit le meilleur moteur au monde et organiserons l'Unreal Fest la semaine prochaine pour rassembler la communauté et mettre en lumière les choses qu'elle construit avec Unreal Engine et l'UEFN. Les créateurs créent un bâtiment vivant pour l’écosystème Fortnite, le temps passé dans les jeux tiers dépassant désormais celui des jeux first-party.

Nous réduisons les coûts sans interrompre le développement ou nos principaux secteurs d'activité afin que nous puissions continuer à nous concentrer sur nos projets ambitieux. Environ deux tiers des licenciements concernaient des équipes extérieures au développement de base. Certains de nos produits et initiatives arriveront dans les délais prévus, et d'autres pourraient ne pas être expédiés à la date prévue en raison d'un manque de ressources pour le moment. Nous sommes d’accord avec le compromis sur le calendrier si cela signifie conserver notre capacité à atteindre nos objectifs, passer de l’autre côté de la rentabilité et devenir une entreprise leader du métaverse.

- Tim

Dans le même temps, Epic Games continue d'offrir des jeux chaque semaine sur l'EGS, ce qui lui coûte forcément de l'argent. Le prix des V-Bucks de Fortnite va lui augmenter dans plusieurs pays de l'Union européenne en raison de l'inflation. Il est d'ailleurs possible de s'en procurer chez Micromania, sur Amazon ou encore à la Fnac.

Lire aussi : MAJ SAG-AFTRA : après Hollywood, une grève dans le milieu du jeu vidéo à l'horizon ?

redacteur vignetteAlexandre SAMSON (Omega Law)
Responsable Correcteur - Rédacteur
Accro à Assassin's Creed et Destiny, grand amateur de RPG et passionné d'expériences vidéoludiques en général. Lecteur de comics (DC) et de divers mangas (One Piece !). Chimiste de formation et Whovian dans l'âme.
Me suivre : Twitter GamergenInstagram Gamergen

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !