Test
VEN Adventure screenshots   0001

TEST de Ven VR Adventure : n'est pas Crash Bandicoot qui veut...

par ,

Un titre alléchant et délirant dans les parages ? La réponse dans nos impressions !

Fais gaffe où tu mets les pieds...

Fraîchement débarqué sur les stores Oculus et SteamVR, Ven VR Adventure, un platform runner au même titre que les Crash Bandicoot, réalisé par le studio Monologic Games, entend se faire une place parmi les jeux de plateforme, plutôt rares sur nos casques de réalité virtuelle. Mais la tâche est rude, le titre peine à convaincre face à Moss, Lucky's Tale ou encore Astro Bot, déjà bien installés et qui font office de référence. Ici, vous accompagnez un genre de renard aztèque sur la planète Runnies en proie aux envahisseurs, dont le bien nommé Bruce Nelson, qui cherche à tout prix à s’approprier l’énergie de la planète et des EKIs (ses habitants) pour devenir immortel. Cette production nous emmène dans un monde original aux aspects futuristes à travers douze niveaux et trois chapitres remplis de défis et de pièges afin de libérer son peuple.

L'univers graphique de Ven VR Adventure est riche et travaillé, et les environnements pleins de vie se laissent admirer.

Ven VR Adventure Gameplay.Bien qu’il ne révolutionne pas le genre ni ne brille par son scénario et ses personnages, le titre se veut varié dans ses mécaniques et offre des environnements riches et semés d'embûches. Réalité virtuelle oblige, l’effet de profondeur permet de nous émerveiller des grands espaces, à la limite du gigantisme, fourmillant de plateformes, pièges, mécanismes en dents de scie et autres esprits malveillants. Le début du jeu est plutôt simple, mais le ton se corse très rapidement, car en plus d’être très technique (cela se joue parfois au millimètre), il vous demande d’avoir de bons réflexes et surtout des nerfs solides. Monologic Games impose cette difficulté par des niveaux regorgeant de pièges en tout genre, de passages au timing très serré et un nombre de vies limitées, que vous pouvez augmenter en récupérant des runes. Le titre est assez punitif, le moindre faux pas, une chute, l’attaque d’un ennemi ou encore un piège vous ramènent au dernier checkpoint, et les échecs à répétition, au début du niveau.

Autre aspect rebutant et pas des moindres, la gestion chaotique de la caméra. Vous suivez votre compagnon vu de dessus, mais cette dernière fait très régulièrement défaut. Elle semble suivre votre progression, mais pas celle de Ven en lui-même. Certains plans ne sont pas évidents, et il n’est pas rare de perdre de vue le personnage, la caméra ne le suivant pas forcément. Il faut donc vous contorsionner, notamment si vous jouez assis. Par ailleurs, lors de certaines phases du jeu, le héros se trouve très en dessous ou bien trop loin de vous, et l’appréciation des distances est mise en défaut. Nous espérons que les développeurs règleront au plus vite ces désagréments...

Ven VR Adventure Boss.Les ennemis ne sont pas très variés, mais nous mettent des bâtons dans les roues (nous n’en attendions pas moins). Les boss, assez anecdotiques, brillent quant à eux par leur taille et pas par leur difficulté. C’est d'ailleurs l’un des rares moments où vous avez l’occasion d’utiliser les contrôleurs VR. Ceux-ci sont clairement sous-exploités et c’est dommage, car la réalité virtuelle a beaucoup à offrir niveau gameplay. Nous aurions aimé une plus étroite collaboration entre le joueur et le personnage pour passer certains pièges et mécanismes. Pour nous consoler, le jeu permet néanmoins d’aller frotter la frimousse de son compagnon pour le féliciter.

Et perds pas le nord...

Le titre propose de nombreux niveaux et une durée de vie plutôt honnête de six heures environ. Il est entièrement rejouable afin de récupérer toutes les runes, les EKIs égarés ou encore d’améliorer ses chronos. La bande-son est bonne et chaque zone de l'aventure possède son propre thème. Son univers graphique est riche et travaillé, et les environnements pleins de vie se laissent admirer. Il manque cependant de finesse sur la version PC VR, même dans ses paramètres les plus élevés. Malgré notre configuration de test à base de RTX 3080, nous avons observé quelques saccades et plantages avec des écrans noirs, nous obligeant par plusieurs fois à relancer le jeu. Autre fait à noter, les nuages et fumées ne semblent pas correctement rendus en 3D et ont tendance à gêner la vision.

VEN Adventure screenshots   0002

Ven VR Adventure reste dans son ensemble un bon jeu de plateforme qui ravira les joueurs en mal de défis. Étant donné sa difficulté, il est plutôt destiné à un public confirmé et/ou aux amateurs de speed running. Il est cependant dommage pour un jeu sorti en 2020 de ne pas exploiter suffisamment les contrôleurs VR et de se retrouver avec des défauts de caméra, peut-être assumés par l'éditeur, mais pourtant pénalisants. Pour le reste, l’histoire est assez banale en soi et manque de profondeur, tout comme les protagonistes que sont Ven et Bruce Nelson. Nous aurions aimé que le studio s’inspire de Moss, qui en plus de proposer de la plateforme, offre un scénario plus abouti et une connexion intime avec le personnage, via les contrôleurs. Qu’à cela ne tienne, ce dernier ne joue pas réellement dans la même cour. Ven VR Adventure est très clairement orienté arcade comme l’est Crash Bandicoot.

Il est disponible sur le store Oculus Rift, Steam VR et il est inclus dans l'abonnement de Viveport. Il est prévu, cette année, pour le PS VR et l'Oculus Quest.

Les plus
  • Richesse de l’univers
  • Des environnements pleins de vie
  • Le challenge apporté par la diversité des mécanismes
  • Les petites interactions avec notre personnage, amusantes
  • Une bande-son sympathique
  • Un bon jeu de plateforme
Les moins
  • Le charisme anecdotique des personnages
  • Une histoire vue et revue
  • Une gestion de la caméra peu évidente
  • La VR est clairement sous exploitée
  • Entièrement en anglais, pas de sous-titres
  • Quelques plantages et problèmes d'optimisation du jeu
Notation
Graphisme
16
20
Bande son
17
20
Jouabilité
14
20
Durée de vie
17
20
Scénario
9
20
Verdict
14
20

Commenter 1 commentaire