Actualité PS4
God of War image test impressions

God of War : un DLC fut à l'étude, mais il était « trop ambitieux »

par

Cory Barlog, le directeur du jeu, s'exprime sur cette extension qui a rapidement pris d'énormes proportions.

God of War est sans doute LE jeu qui marqué la majorité des joueurs l'année dernière, et il faut avouer qu'un petit DLC n'aurait pas été de refus, afin de retrouver Kratos et Atreus. D'ailleurs, comme l'a dévoilé le directeur du jeu Cory Barlog lors d'un entretien avec Kinda Funny, ce fut à l'étude chez Santa Monica Studios.

God of War image test impressions

Alors, pourquoi n'avons nous pas eu droit à ce DLC de God of War ? Eh bien, l'idée de base Cory Barlog était beaucoup trop ambitieuse :

J'ai eu une idée vraiment amusante pour un contenu téléchargeable que je ne regrette que parce que j'aurais adoré l'avoir fait. Mais c'était trop ambitieux. À juste titre, tout le monde m'a dit « mec, c'est fou, ce n'est pas du contenu téléchargeable, c'est un peu trop gros ».

Cory Barlog dévoile que ce contenu, qui n'était pour lui à l'origine qu'un simple DLC, a vite ressemblé à une véritable extension stand-alone, comme Left Behind de The Last of Us ou The Lost Legacy d'Uncharted 4: A Thief's End. Résultat, Santa Monica Studios a préféré tout arrêter plutôt que de partir dans un long développement. Un peu décevant, n'est-ce pas ? Sur Twitter, le directeur du jeu a réagi avec un message humoristique, mais non, il ne pitche pas l'extension :

Ça se passait dans l'espace. L'espaaaaaaaaaaaace. Et il y avait des robots. Et un singe. Ils mangeaient des sandwiches pour astronautes. Dans l'espace. L'espaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaace.????...Ouaip. Trop ambitieux.

À tous les coups, Cory Barlog a terminé Portal 2 tout récemment.

JEU DE L'ANNÉE 2018 : les grands gagnants selon GAMERGEN.COM, le GOTY est donc ?


redacteur vignette clint008 Amaury M. (Clint008)
Rédacteur PC - Testeur
Explorateur de musique plus ou moins bruyante, collectionneur de casquettes et vénérateur de Blade Runner. J'aime les zombies et Cthulhu.
Suivre ce rédacteur : Twitter GamgerGen Instagram GamerGen vignette bouton

Commenter 3 commentaires

Avatar de l’utilisateur
neojak974
Eh bien je dis tant mieux car avec les dlc font très souvent rajout et c'est une des raisons pour lesquelles des fois il faut attendre 1 an pour avoir un jeu complet. Je n'ai pas pris le premier god of War a sa sortie mais je suis prêt à prendre le deuxième à sa sortie s'il continue avec cette politique du zéro dlc
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
goldbergg
neojak974 Wrote:Eh bien je dis tant mieux car avec les dlc font très souvent rajout et c'est une des raisons pour lesquelles des fois il faut attendre 1 an pour avoir un jeu complet. Je n'ai pas pris le premier god of War a sa sortie mais je suis prêt à prendre le deuxième à sa sortie s'il continue avec cette politique du zéro dlc

C'est pas parce qu'un jeux a un ou plusieurs DLC qu'il est incomplet...
Généralement c'est juste du bonus pour redonner envie de lancer le jeux après l'avoir finis.
Signaler Citer
SoftReaper
goldbergg Wrote:C'est pas parce qu'un jeux a un ou plusieurs DLC qu'il est incomplet...
Généralement c'est juste du bonus pour redonner envie de lancer le jeux après l'avoir finis.


Oui, du temps ou les DLC étaient gratuit, mais quand maintenant tu vois des jeux qui ont des DLC day one et dont la progression est entachée par leur absence (pas impossible, mais invalidante)... Le DLC serait une excellente chose si ce n'était qu'un contenu téléchargeable et non payant (avant ça se faisait, les patchs ne servaient pas qu'à corriger les bugs oublié sur les galettes, ça rajoutais aussi 2 ou 3 fonctions comme des éditeurs de cartes, des logiciels pour serveur privés, nouveaux persos, ajout d'un petit niveau, quelques voitures, ...) Aujourd'hui, les jeux sont achetés en kit (Comme BFV avec son "Game as a service" dont le contenu arrive au compte goûte tous les mois)

ou même jurassic world évolution, avec son DLC docteur Wu dont les hybrides supplémentaires sont repompé du jeu android sorti en 2015 ... Le DLC était une évolution du milieu dans le sens ou on profitais de la disparition des jeux matériels pour leur donner une valeur ajouté, une évolutivité, aujourd'hui, on se permet de t'expédier des jeux buggés (on s'en fout, c'est pas comme si on devait le presser sur CD, on peut bien publier un patch dans une semaine...) avec un contenu fractionné pour tirer un max de fric d'un jeu en te vendant 2 produits sur un seul process de développement (comme Simcity 2013 ou sans le DLC des villes de demains ou Mods la circulation devenait ingérable)

Je comprends ton point de vue, mais c'est un point de vue idéaliste, loin de la réalité de la majorité des acteurs du marché (même si il reste quelques, rares, bon élèves)
Signaler Citer