Actualité
Shawn Layden 01 10 2019

Shawn Layden veut « un retour aux jeux AAA de 12 à 15 heures »

par

L'ancien président de Sony Interactive Entertainment Worldwide Studios trouve les jeux d'aujourd'hui trop longs, et trop chers à produire.

Shawn Layden était jusqu'en octobre dernier le président de Sony Interactive Entertainment Worldwide Studios, il s'occupait donc des studios first party du constructeur japonais, et même s'il a quitté son poste depuis plusieurs mois, il suit évidemment avec attention l'actualité vidéoludique.

Shawn Layden 01 10 2019

Lors d'une longue discussion lors du Gamelab Live, le sujet de The Last of Us Part II est donc tout logiquement venu sur le tapis, un jeu développé par Naughty Dog qu'il a évidemment supervisé pendant un long moment, et qu'il présente comme « l'exemple ultime » des jeux narratifs exclusifs à la PS4. Un titre bourré d'émotions, avec des graphismes et animations criants de réalismes, mais une durée de vie presque deux fois plus longue que le premier volet. Et ça, ça coûte très cher à produire, avec des coûts de productions entre 80 et 150 millions de dollars sur cinq ans en moyenne pour les jeux AAA actuels, hors frais marketing. Des chiffres qui ont doublé par rapport à la génération précédente.

Le problème avec ce modèle est qu'il n'est tout simplement pas durable. Je ne pense pas que, dans la prochaine génération, vous pourrez prendre ces chiffres et les multiplier par deux et penser que vous pouvez évoluer. Je pense que l'industrie dans son ensemble doit se poser et dire : « D'accord, que créons-nous ? Quelles sont les attentes du public ? Quelle est la meilleure façon de faire passer notre histoire et de dire ce que nous devons dire ? »

Il est difficile pour chaque jeu d'aventure de viser le jalon de jeu de 50 à 60 heures, car cela va être beaucoup plus cher à réaliser. Et à la fin, vous pouvez faire fermer certains studios de créateurs intéressants et leurs histoires hors du marché si c'est le genre de seuil qu'ils doivent atteindre... Nous devons réévaluer cela.

Entrer dans la prochaine génération, ce n'est pas seulement un rôle important dans la gestion... C'est aussi, peut-être, vraiment évaluer ce que nous pouvons continuer à mettre dans les jeux - à quel prix pouvez-vous continuer à créer ces jeux ?

Autre point que souligne Shawn Layden, le prix de vente des jeux vidéo. Malgré l'énorme augmentation des coûts de production, les titres sont vendus au même prix depuis de très longues années, avec des AAA à 69,99 € en France selon le prix de vente conseillé. Et ça, c'est un sujet qu'il faudra aussi peut-être revoir :

Les jeux sont à 59,99 $ depuis que j'ai commencé dans cette entreprise, mais le coût des jeux a augmenté dix fois. Si vous n'avez pas d'élasticité au niveau des prix, mais que vous avez une énorme volatilité sur la ligne de coût, le modèle devient plus difficile. Je pense que cette génération va voir ces deux impératifs se heurter.

D'après l'ancien président de SIE Worldwide Studios, le coût de développement ne va pas baisser, il faut bien investir dans les départements artistiques, la 4K, la technologie HDR, avec des gens à payer derrière :

Tous les coûts liés aux jeux sont des coûts de main-d'œuvre, non ? Vous n'avez pas à construire une usine. Vous n'avez pas à transformer le sable en verre. C'est juste de la créativité et votre capacité à rassembler des personnes partageant les mêmes idées pour accomplir quelque chose, mais tout est basé sur les gens... Ce sont tous les coûts qui y sont associés.

Alors, comment pouvons-nous voir ça et dire : y a-t-il une autre réponse ? Au lieu de passer cinq ans à créer un jeu de 80 heures, à quoi ressemblent trois ans et un jeu de 15 heures ? Quel en serait le coût ?

Alors, comment faire pour que l'industrie vidéoludique s'y retrouve, financièrement parlant, tout en proposant de grands jeux aux joueurs ? Eh bien, pour Shawn Layden, la solution est toute trouvée : développer des jeux AAA moins longs :

Personnellement, en tant que joueur plus âgé... j'accueillerais volontiers un retour aux jeux AAA de 12 à 15 heures. Je terminerais plus de jeux, tout d'abord, et tout comme un livre ou un film bien produit, je regarderais la discipline qui pourrait nous donner un contenu plus resserré et plus convaincant. C'est quelque chose que j'aimerais voir revenir dans cette industrie.

Alors, les PlayStation 5 et Xbox Series X marqueront-elles le retour de jeux plus courts, mais tout de même bourrés de nouvelles technologies, sans mettre de côté les éléments artistiques et scénaristiques des œuvres ? Pourquoi pas, car pour reprendre l'exemple de The Last of Us Part II, il est clair que certains passages auraient très bien pu être raccourcis pour proposer un jeu plus court, mais tout aussi intéressant. Le titre est disponible à 59,99 € à la Fnac.

Lire aussi : The Last of Us Part II : un DLC solo de prévu ? Neil Druckmann répond

redacteur vignetteAmaury M. / Clint008
Rédacteur - Testeur
Explorateur de musiques plus ou moins bruyantes, collectionneur de casquettes et vénérateur de Blade Runner. J'aime les zombies et Cthulhu.
Me suivre : Youtube GamergenTwitter GamergenInstagram Gamergen

Commenter 20 commentaires

Malvik2
Mais de quoi parle t’il au juste là? On dirait que des très gros jeux AAA solos il y en a à la douzaine sur cette gen, alors que pas du tout: The Last of us, God of war, Spiderman, Witcher 3, Red dead 2...oui c’est jeux ont eu un budget de développement énorme, mais ils ont rapportés encore bien plus d’argent qu’ils n’ont coûté, donc il est où le problème ?
Des jeux aussi ambitieux ne peuvent pas se dérouler sur aussi peu d’heures, 12 ça passe très vite.
Maintenant vu que les budgets sont en constante évolutions, ça ne me choquerait pas si effectivement certains jeux passaient à 79€ au lieu de 69.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
narutopowaa
tout à fait d'accord , ils veulent surtout réduire les coups de production en réduisant la durée de vie pour au final augmenté le prix des jeux et se faire encore plus de benef ^_^ on voit le truc venir de loin lol

Edit : et ils sont malin car avec l'arrivé de plus en plus certaines du format numérique only ben finit les jeux d'occasion et donc obligé de payer plein tarifs ....
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
DplanetHD
Oui, je ne suis pas non plus d'accord avec ces jeux à 12h/15h maxi en solo proposés par Shawn Layden...

Surtout en effet que les gros AAA dont nous parlons qui durent longtemps ont en effet très bien été rentabilisés avec le succès (énorme) qu'ils ont connu...

Mais il est aussi vrai que dans TLOU2, il y a environ 5h/8h qui tirent en longueur, et cela aurait donné un meilleur dynamisme global au jeu (qui reste cependant tout bonnement exceptionnel dans son état actuel)...
Signaler Citer
Excel64
Les jeux sont à 59,99 $ depuis que j'ai commencé dans cette entreprise, mais le coût des jeux a augmenté dix fois. Si vous n'avez pas d'élasticité au niveau des prix, mais que vous avez une énorme volatilité sur la ligne de coût, le modèle devient plus difficile. Je pense que cette génération va voir ces deux impératifs se heurter.


Sauf que, M.Layden, bien que vous sembliez bien vous y connaître dans ce domaine, il ne vous aura pas échapper que cela fait très longtemps que les jeux ne coutent plus 59.99usd - 69.99 euros. Car aujourd'hui les deux tiers des jeux sortent avec des DLC et des Seasons pass a 24.99euros. Donc en vérité M.LAYDEN, cela fait un moment que les jeux coutent 95euros. Ne venez pas nous parler d'élasticité des prix. Ce que vous nous dites là c'est :

Il serait bien de faire des jeux AAA qui durent 12h, qu'on factuerai 70 euros, avec des seasons pass de 5h et des DLC qu'on vous facturerai 30euros à chaque fois. D'ailleurs, il suffit de voir les profil monstrueux que les société degagent pour se rendre compte que les editeurs de JV sont a plaindre.

C'est un scandale et un manque de respect face au développeur indé, qui produisent des jeux formidable, d'une durée entre 3 et 15h de jeux, facturé au maximum 15euros ! Quittez votre poste et cette industrie, vos propos sont honteux !
Signaler Citer
mauny
Perso, je suis assez d'accord. Aujourd'hui on a des jeux qui s'étirent souvent inutilement ou artificiellement en longueur.
Le nombre d'open World où tu peux faire sauter facilement 20h de jeu si tu retires les mêmes actions que tu dois répéter 20fois pour platiner le jeu.... Ces jeux ou sur 40h d'histoire, tu en enlèves la moitié qui n'est que du remplissage....
De plus la ou je suis d'accord, perso 15-20h max sur un jeu et tu passes a un autre, ça m'irait bien.
J'ai 41ans, 2 enfants et ma femme, un boulot prenant, d'autres activités a côté....perso si je passe 60h sur un jeu, bah c'est peut être 2ou 3 autres jeux que je ne vais pas avoir le temps de faire.... Et pendant ce temps là d'autres sortent, et donc je passe au suivant en ayant raté pléthore de soft qui aurait été intéressant et qui aurait fait vivre leur studio.
Je prends mon prochain exemple en date. TLOU2 vient de sortir, mais dans peu de temps Ghost of Tsushima va sortir, je n'aurai le temps que pour un seul cet été.... Bah l'autre va passer aux oubliettes.... Alors que j'aurais la certitude de finir TLOU2 en a peine 15h (c'est largement suffisant pour raconter une belle histoire, un très bon film peut tenir en 2h, 3 grand max). Bah je le ferais et j'aurais le temps pour l'autre.... Là non. Ça ne sera pas possible. Donc oui je trouve qu'il n'a pas tort.
Quand au tarif, c'est une autre question, mais il est vrai que si les jeux n'ont pas augmenté comme d'autres loisirs, il ne faut pas oublier que ça fait longtemps qu'on nous les vends au prix fort.... Et perso, j'ai déjà du mal à mettre 60e dans un jeu, au dessus..... Bah ce sera go l'occasion. Et quand il n'y aura que le demat, bah je me tournerais vers le rétro gaming récent.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
oxitric
Les jeux coûtent 59 dollars depuis qu'il bosse dans le milieu ? Et combien de jeu ce vendent avec l'augmentation du parc de console.

Le monsieur devrait venir travailler en France ont à cette culture du travailler moins pour gagner plus.

Dans le même genre l'industrie du cinéma, les films coûtent toujours plus cher et pourtant il gagne de l'argent avec le nombre d'entre en hausse.
Signaler Citer