Actualité
Star Wars Outlaws vignette 27 07 2023

Star Wars Outlaws : bonne nouvelle, ce ne sera pas un « RPG interminable de 300 heures »

par
Source: IGN

Julian Gerighty et Navid Khavari ont discuté du jeu, évoquant sa durée de vie et certains éléments du monde ouvert, entre autres.mportant;height:2px!important;" referrerpolicy=no-referrer>mportant;height:2px!important;" referrerpolicy=no-referrer>

Le mois dernier, Ubisoft a dévoilé Star Wars Outlaws, un nouveau jeu en monde ouvert développé par Massive Entertainment (Avatar: Frontiers of Pandora, The Division) au travers d'une cinématique puis avec une dizaine de minutes de gameplay fort prometteuses. Il refait parler de lui depuis quelques jours puisqu'un panel lui a été dédié lors de la San Diego Comic-Con, avec au passage la diffusion d'une vidéo behind the scenes. Julian Gerighty, son directeur créatif, y va donc de ses commentaires auprès des médias et nous a déjà appris que les environnements des planètes ont été conçus à la main plutôt que par génération procédurale, en comparant cela à Starfield. C'est encore lui qui a donc révélé quelques détails concernant la durée de vie, qui devraient en rassurer plus d'un.

Star Wars Outlaws 03 12 06 2023

Forcément, en évoquant le fait que chaque planète de Star Wars Outlaws équivaut à environ deux ou trois régions d'Assassin's Creed Odyssey, nous pouvions craindre qu'il faille une passer des centaines d'heures pour en voir le bout, la durée des récents épisodes d'Assassin's Creed ayant été étirée à l'extrême. IGN a pu longuement s'entretenir avec Julian Gerighty et (outre se tromper entre Odyssey et Valhalla) l'article nous donne quelques renseignements sur le rythme auquel il faut s'attendre.

Trop grand est un jeu auquel les gens ne parviennent pas à jouer, à s'amuser et à finir. Notre objectif est de vraiment amener les gens dans une aventure très dense et riche, une aventure en monde ouvert qu'ils peuvent explorer à leur propre rythme. Donc, ce n'est absolument pas un RPG épique interminable de 200 ou 300 heures. C'est un RPG d'action-aventure très ciblé qui emmènera les gens en balade et est très gérable.

Bon, reste tout de même à savoir combien d'heures il faudra passer pour en voir le bout, mais au moins le message est passé. Et si vous vous demandez s'il y aura des zones entières optionnelles à explorer, comme dans God of War Ragnarök par exemple, vous risquez d'être un peu déçus :

Il s'agit principalement de se concentrer sur l'expérience du monde ouvert. Ainsi, l'expérience du monde ouvert signifie que vous avez besoin d'une surface jouable de base avec de l'herbe et des distractions et des personnages et des cantinas. Et donc il n'y aura pas nécessairement de missions exotiques uniques en dehors des zones centrales que nous créons.

Dans ce cas, à quoi bon créer un monde ouvert ? C'est un peu contradictoire. Il a également ajouté que Kay n'aura pas de sabre laser, car elle n'en a pas besoin, et que notre vaisseau Trailblazer et le speeder seront personnalisables.

De son côté, le directeur narratif Navid Khavari a expliqué ce que l'équipe cherche à accomplir en termes d'expérience vécue par le joueur :

Nous en avons beaucoup parlé dans l'équipe. Oui, nous construisons des mondes ouverts, nous construisons des villes et des cantinas animées, et de grandes plaines ouvertes, mais nous essayons toujours de l'aborder depuis un personnage, d'une histoire, en réalisant que cela pourrait être la première visite de Kay Vess sur une planète comme Toshara, que nous avons conçue pour cela. Donc, c'est toujours à l'esprit, de fusionner cet élément narratif avec le jeu.

Il a aussi abordé un point assez décrié dans les jeux d'Ubisoft et les titres en mondes ouverts modernes, à savoir la tonne d'icônes pouvant être présentes sur la carte.

Je pense que notre travail consiste à faire en sorte que le joueur organise son expérience en fonction de ses envies. C'est l'un des gros avantages d'un jeu en monde ouvert, c'est l'intervention du joueur. Donc, si nous faisons bien notre travail, ce sera si dense et si riche avec différentes distractions que nous n'aurons pas à compter sur autant d'indications d'interface utilisateur pour eux.

Il faudra attendre de prendre le jeu en mains avant de savoir ce qu'il entend clairement par là, mais il se pourrait donc que les activités et incontournables collectibles soient présentés de manière organique plutôt que d'être simplement balancés sur la map en guise de checklist à terminer.

Star Wars Outlaws est attendu en 2024 sur PS5, Xbox Series X|S et PC. D'ici là, Star Wars Jedi: Survivor a de quoi vous occuper, lui qui est vendu à partir de 54,82 € sur Amazon.

redacteur vignetteAlexandre SAMSON (Omega Law)
Rédacteur
Accro à Assassin's Creed et Destiny, grand amateur de RPG et passionné d'expériences vidéoludiques en général. Lecteur de comics (DC) et de divers mangas (One Piece !). Chimiste de formation et Whovian dans l'âme.
Me suivre : Twitter GamergenInstagram Gamergen

Commenter 1 commentaire

tollkhyenn
Mouais, pour le coup, je reste dubitatif. Ils disent qu'il ne faudra pas 200 ou 300 heures pour le finir.
Mais un bon RPG, s'il est prenant, ça ne pose pas de problème d'y jouer autant.
Signaler Citer