Test
Bloodstained Ritual of the Night 2017 06 09 17 004

PREVIEW - Bloodstained: Ritual of the Night a du Castlevania dans le sang

par

En mai 2015, Koji Igarashi, producteur de Castlevania: Symphony of the Night, lançait un Kickstarter pour financer un certain Bloodstained: Ritual of the Night. D'emblée, nous avons vite compris que l'intéressé cherchait à développer une suite spirituelle à cette pépite ayant vu le jour sur PlayStation en 1997. Vingt ans après, nous avons pu essayer quelques minutes ce Metroidvania prévu sur une palanquée de plateformes (PS4, Xbox One, PSVita, PC et Nintendo Switch).

Un héritier de Castlevania: Symphony of the Night.

Bloodstained Ritual of the Night 2017 06 09 17 010N'y allons pas par quatre chemins, Bloodstained: Ritual of the Night porte bel et bien la marque « sang pour sang » Castlevania, matérialisée autant par cet univers sombre et nourri par le folklore et le bestiaire de circonstance (armures animées, rats géants, créatures bizarres), que par la prise en main. Naturellement, les déplacements et autres mouvements sont assez lents et mous, et c'est un coup à (re)prendre pour occire les nombreux ennemis au moyen d'un arsenal assez varié (épées courtes et longues, fouet, forcément, entre autres armes de jet) et de quelques pièces d'équipement pour se protéger.

Naturellement, Bloodstained: Ritual of the Night prend place dans un château et suit Miriam, une orpheline se transformant peu à peu en cristal. Cette héroïne au demeurant assez sexy a la particularité d'obtenir certains pouvoirs en tuant des ennemis. Par exemple, il sera possible d'invoquer un monstre volant que nous aurons au préalable occis. Une bonne idée qui ouvrira éventuellement la porte à des possibilités de personnalisation (jusqu'à cinq aptitudes spéciales). À voir comment ça se goupille dans l'aventure complète, sachant que les environnements, classiques à souhait, devraient regorger de secrets à dénicher. Ils ne manqueront en tout cas pas d'accueillir des boss à l'image de celui que nous avons affronté à l'issue de la démo d'une vingtaine de minutes : une comtesse se battant avec des gerbes de sang. Tout un art.

En somme, ces quelques pas en compagnie de Bloodstained: Ritual of the Night ont confirmé qu'il s'agissait bien d'un héritier de Castlevania: Symphony of the Night. Sans doute un peu trop direct d'ailleurs tant le copier/coller ne semble jamais très loin. Mais toujours est-il que les (bonnes) sensations sont là et que, de toute façon, le titre a encore du chemin à parcourir avant d'atterrir dans notre ludothèque. Sortie prévue en 2018, ce qui laisse du temps pour aiguiser ses crocs.


redacteur vignette Saint Pitch Maxime CLAUDEL (Saint_Pitch)
Rédacteur - Responsable des tests
Fan de LEGO, de sports (NBA, foot, F1), de cinéma, de technologie, de jeux vidéo (lol). Amateur de jolies femmes et (gros) joueur de Magic: The Gathering.
Suivre ce rédacteur : Twitter GamgerGen Instagram GamerGen vignette bouton

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !