Test
F1 2021 Bannière vignette test

TEST de F1 2021 : joue-la comme Hamilton et Verstappen

par

F1 2021 : Codemasters livre un nouvel opus qui apporte quelques nouveautés sympathiques, mais nous sommes loin d'une vraie révolution sur le circuit.

Point de Rupture entre deux saisons

Chaque année, Codemasters nous propose un nouveau jeu de course sous licence officielle Formula One, un titre attendu par tous les fans de ce sport automobile, mais qui peine souvent à offrir de réelles améliorations par rapport à l'opus précédent. Pour ce F1 2021, le développeur anglais a tout de même voulu placer la barre plus haut en termes d'immersion avec un mode scénarisé complet et des ajouts bienvenus. Faites chauffer les moteurs, place au test de F1 2021.

Une véritable immersion dans le monde de la Formule 1.

F1 2021 Braking Point Point de Rupture 29 06 2021 screenshot 2La grosse nouveauté de cette année, c'est donc le mode solo Point de Rupture, une expérience scénarisée qui suit Aiden Jackson, jeune pilote qui rejoint une écurie de F1... lors de la saison 2020. Le mode commence carrément fin 2019 avec la fin de la saison 2019, l'occasion de revoir d'anciens pilotes de l'époque, mais le gros de ce mode se déroule tout de même en 2020 puis en 2021, aux côtés de Casper Akkerman, autre pilote fictif et coéquipier d'Aiden, qui a du mal à travailler avec le rookie. Les fans retrouvent également Devon Butler, tête à claques qui fera office de rival à Jackson. Le joueur a le choix entre plusieurs écuries (Alpha Tauri, Aston Martin, Alfa Romeo, Williams Racing ou Haas F1 Racing), nous avons opté pour la première équipe, désolé Pierre Gasly, et notre rival s'est retrouvé chez Haas... Question immersion, c'est compliqué, surtout lorsque le scénario place Haas à la quatrième place du championnat constructeur. Blague à part, Point de Rupture est une véritable immersion dans le monde de la Formule 1, l'ambiance des paddocks est palpable au fil des chapitres, avec le jeune pilote avide de faire ses preuves, son coéquipier grisonnant proche de la retraite, les bruits de couloir qui peuvent être dévastateurs ou encore les relations avec le reste de l'écurie. Ce mode bénéficie de cinématiques en images de synthèses très réalistes, qui évitent cependant de trop montrer les autres pilotes réels, mais cela suffit pour plonger le joueur dans cet univers. Outre les vidéos en CGI, le scénario avance dans la loge du pilote, avec un écran d'informations, des coups de téléphone ou encore le suivi des réseaux sociaux (avec son lot de commentaires haineux, c'est très réaliste). L'immersion est donc parfaite, mais bien évidemment, il faut parfois prendre le volant.

Dans Point de Rupture, ne vous attendez pas à participer à des week-ends complets, les saisons sont expéditives. Pas d'essais libres ou de qualifications, les courses intégrales sont d'ailleurs très rares, F1 2021 propose surtout ici des défis scénarisés sur quelques tours, demandant par exemple de terminer la course avec une boîte de vitesse abîmée, de finir devant un rival donné ou simplement de marquer des points. Pourtant, cela suffit amplement pour se prendre au jeu, le mode propose trois modes de difficulté et les défis sont parfois loin d'être simples dans le mode le plus ardu, tandis que les néophytes ou ceux voulant juste suivre une histoire n'auront aucun mal à enchaîner les courses pour voir le générique de fin après une dizaine d'heures, laissant l'agréable sentiment d'avoir assisté à une bonne série documentaire. Oui, Formule 1 : Pilotes de leur destin de Netflix (Drive to Survive en VO) a clairement inspiré les développeurs pour ce mode Point de Rupture, et les fans ne vont pas s'en plaindre tant il est rafraîchissant pour la franchise de Codemasters.

Pour profiter pleinement du gameplay de F1 2021, il faut cependant se tourner vers des modes plus classiques, avec un nouvel arrivant de taille : la Carrière en coopération. Ce mode en ligne permet de rejoindre une équipe avec un ami et de profiter d'une saison traditionnelle avec de la Recherche et Développement, des essais, des qualifications et des courses complètes. Dans ce cas, le pilote hôte gère la R&D et cela donne une expérience coopérative très originale et plaisante, mais il est également possible de rejoindre des écuries différentes, pour donner lieu à des duels intenses au fil de la saison, à la manière d'un Hamilton contre Verstappen dans la réalité. L'idée est bien exécutée si vous avez un ami fan de F1 sous la main, il est cependant dommage qu'il soit impossible de profiter de cette Carrière coopérative en multijoueur local sur le même écran, alors que des courses en écran scindé sont pourtant jouables dans des parties rapides.

Du contenu, des courses, pas le temps de niaiser

Le reste du contenu de F1 2021 est moins original. Les fans se lanceront rapidement dans un mode Carrière en solo pour rejoindre une écurie existante et participer à des courses à la chaîne en suivant le calendrier officiel, mais l'expérience devient surtout totale avec le mode Mon Écurie, qui n'évolue lui aussi que très peu.

Le contenu de F1 2021 est riche.

F1 2021 screenshot 3Ici, le joueur fonde son équipe, gère les ressources, la R&D, le planning et l'évolution du second pilote. Un point a légèrement amélioré avec davantage d'options pour améliorer ses performances. Du côté des essais libres, ils sont moins fastidieux, avec seulement trois objectifs de tests principaux et des défis secondaires pour engendrer des points de R&D pour améliorer sa monoplace au fil de la saison, même si l'aléatoire de ces objectifs peut être frustrant si vous devez vous occuper de la gestion des pneus à Monaco ou activer parfaitement le DRS alors que le week-end est pluvieux. Le jeu de course rappelle également que Codemasters a été racheté par EA Games en introduisant un système de notes aux pilotes, mettant en avant certaines de leurs spécificités comme leur comportement en course, leur concentration, leur expérience ou encore leurs réflexes. Oui, comme les cartes des joueurs de foot dans FIFA. Un système intéressant, notamment lorsqu'il s'agit de repérer les atouts et défauts d'un pilote avant de le recrutant dans Mon Écurie. Les PitCoins sont eux encore de la partie, une monnaie qui permet d'acheter des objets cosmétiques avec des microtransactions, l'intérêt est limité, d'autant que le joueur peut débloquer d'autres items de ce type en jouant et en gagnant de l'expérience, à la manière d'un Battle Pass. Et s'il est encore un peu tôt pour voir comment cela va évoluer, Codemasters promet de mettre à jour les statistiques des pilotes réels dans Mon Écurie et la Carrière pour refléter les résultats de la véritable compétition dans F1 2021, de quoi renforcer l'immersion et éviter de voir la Mercedes de Lewis Hamilton toujours en tête.

Toujours dans cette optique de réalisme, les joueurs peuvent participer chaque semaine à la course officielle. Pendant quelques jours, les essais libres et la qualification sont accessibles, puis vient la course du week-end pour affronter d'autres joueurs en ligne, un mode très secondaire, mais qui permet de relancer régulièrement le jeu entre deux sessions d'essais dans la réalité. Un onglet du menu est déjà dédié à l'eSport même si le championnat virtuel n'a pas débuté à l'heure actuelle, et le joueur peut sinon se lancer dans une course simple en solo comme en multijoueur local, du contre-la-montre ou dans un Grand Prix complet pour s'amuser quelques minutes sans avoir la pression du résultat et des points marqués. Les précédents épisodes nous y avaient déjà habitués, le contenu de F1 2021 est riche, les fans ont tout à portée de main pour s'amuser de longues heures pendant de longs mois. Malheureusement, les épreuves rétro ont totalement disparu du jeu, les fans de longue date vont le regretter, elles permettaient de prendre le volant de monoplace de légende le temps d'une petite course-défi entre deux week-ends. Dernier point à souligner concernant le contenu, les tracés d'Imola, Portimao et Jeddah arriveront plus tard via une mise à jour gratuite.

La next-gen, ça sera pour après

Du côté du gameplay, F1 2021 n'évolue cependant pas d'un poil par rapport aux opus précédents, les fans ne risquent pas d'être perdus au lancement du jeu, à condition d'aller faire un tour dans les options.

F1 2021 est beau, sans plus.

F1 2021 screenshot 2De base, le titre est très orienté vers l'arcade, les assistances sont activées et la difficulté de l'IA est très basse, mais en jouant avec les réglages, il est possible d'opter pour une simulation plus complète, avec des départs manuels, la désactivation de la boîte automatique, de l'antipatinage, du DRS auto ou encore de l'aide à la direction et au freinage. Si vous avez déjà touché à un jeu F1 de Codemasters, pas de surprise ici, mais sinon, eh bien, sachez que le titre est très accessible avec les aides activées. Graphiquement, c'est un peu le même constat, et pour le coup, c'est bien moins positif. Ici testé sur Xbox Series S, F1 2021 n'en met pas plein la vue, il est beau, sans plus, mais les améliorations techniques par rapport à l'épisode de l'année dernière sont mineures. Le jeu est tout de même propre, les environnements sont détaillés, les effets de lumière sont réalistes, les pilotes sont parfaitement modélisés avec des visages très reconnaissables, mais pour la claque de la nouvelle génération, il faudra attendre au moins jusqu'à l'année prochaine. De toute façon, cela n'est finalement que du détail, car le joueur est surtout concentré sur la route, pas le temps d'admirer les herbes du bas-côté à 320 km/h à Spa-Francorchamp. D'ailleurs, pour de vraies sensations de vitesse, les caméras à la première personne ou TV Prod restent les meilleures en termes d'immersion, contrairement à celles derrière la monoplace, qui n'offrent aucun frisson même à pleine vitesse.

F1 2021 Bannière vignette test

F1 2021 est donc finalement une belle évolution de la franchise vidéoludique, mais il est encore loin d'être une révolution. Graphiquement très sage, gameplay inchangé, les améliorations techniques sont rares, mais Codemasters compense avec un contenu monstrueux. Le mode Point de Rupture est un régal pour s'immiscer dans les paddocks, les modes Mon Écurie et Carrière sont toujours aussi complets, riches et proches de la réalité de la Formule 1, et la possibilité de jouer une Carrière en ligne avec un ami est un vrai plus, bien qu'un mode en écran scindé pour ce dernier aurait été encore meilleur. F1 2021 reste donc un jeu de course incontournable pour tous les amateurs de sport mécanique, les sensations de vitesse sont prenantes et l'envie de reprendre le volant dans ces monoplaces se fait ressentir. Espérons cependant qu'il s'agisse là d'un jeu de transition pour avoir un mode scénarisé encore plus riche l'année prochaine, couplé à des graphismes dignes de la nouvelle génération de consoles.

Vous pouvez retrouver F1 2021 à 59,99 € sur Amazon et à la Fnac ou à 69,99 € chez Micromania.

Les plus
  • Point de Rupture, l'immersion est totale
  • Le mode Carrière en coopération, superbe idée
  • Un contenu monstrueux
  • Le gameplay accessible ou réaliste, au choix
Les moins
  • Peu d'améliorations graphiques
  • Pas de multijoueur local pour la Carrière coopérative
  • La disparition des épreuves rétro
Notation
Graphisme
17
20
Bande son
17
20
Jouabilité
17
20
Durée de vie
18
20
Scénario
17
20
Verdict
17
20
redacteur vignetteClint008
Rédacteur - Testeur
Explorateur de musiques plus ou moins bruyantes, collectionneur de casquettes et vinyles, vénérateur de Blade Runner et Deus Ex. J'aime les zombies et Cthulhu.

Commenter 2 commentaires

Avatar de l’utilisateur
y0Freezy
Et beh c’est mon premier jeu F1 (depuis F1 2006), et franchement je suis agréablement surpris. Comme dit dans le test le jeu est beau, mais sans plus, et il ne faut pas regarder le public de près ou les éléments en arrière plan. Le système Mon écurie est quand même super complexe pour les novices comme moi. Heureusement, on peut activer les améliorations et le planning en "automatique", pour se focaliser sur les courses, et c’est chouette d’y avoir pensé.
Gros bémol pour moi, le manque d’interaction entre l’ingénieur et nous lors d’une course. Aucune info à moins de forcer le truc mais c’est complètement bordélique et risqué.
Petit big up au mode Point de Rupture, mais beaucoup trop court.
En gros, en tant que néophyte, le jeu est sympa, mais c’est pas la révolution. 14/20 pour moi 8-)
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
aerith7777
Point de vue immersion pour le mode point de rupture, y'a beaucoup mieux a faire que ça mais bon on va dire que c'est un bon début.
Et puis dire que la coop a 2 est une riche idée, c'est un peu fort de café, c'est une feature qu'ils ont enlevé y'a 3 ou 4 ans sans explications pour la ressortir après et recevoir une pluie de louanges. Mouais, on va dire qu'au final, c'est bien que ce mode soit de retour.

Ça reste un très bon jeu mais pas le F1 next gen que j'attendais.
Signaler Citer