Actualité
Resident Evil 3 Resistance Nemesis Nikolai

Resident Evil 3 et Resistance : Capcom explique les changements du Tyrant, désormais en lien avec Resident Evil 4

par
Source: Capcom via le blog PlayStation

Le studio semble voir modifier le lore de sa franchise, afin de préparer le terrain pour un remake de Resident Evil 4 ?

Capcom est-il en train de faire n'importe quoi avec le lore de Resident Evil ? La franchise a 25 ans, elle a connu des hauts et des bas, et si les scénarios des jeux n'ont jamais brillé par leur originalité, il faut bien reconnaître que tout se tient, avec un virus créé par Umbrella Corporation aux États-Unis et des parasites naturels et anciens présents en Espagne, Las Plagas, au cœur de Resident Evil 4.

Resident Evil 3 Resistance Nemesis Nikolai

Sauf que dans le remake de Resident Evil 3: Nemesis sorti en avril dernier, les joueurs ont remarqué que le Tyrant, normalement conçu par Umbrella pour traquer les S.T.A.R.S., dispose de tentacules et peut infecter les zombies pour les rendre plus mortels, comme le font Las Plagas. Simple écart des développeurs pour améliorer le gameplay et renforcer la tension des scènes d'action ? Eh bien, pas vraiment... Nemesis est désormais présent dans Resident Evil Resistance avec Nicholai, Capcom est donc revenu sur la conception de ce Tyrant 2.0, différent du jeu PlayStation, afin de coller à Resident Evil 4 :

Resident Evil 3

49,98 € sur Amazon* * Prix initial de vente : 49,98€.

Qu’est-ce que le projet Nemesis pour Umbrella à l’époque de RE3 ? Est-ce leur meilleure réussite, un projet secondaire, etc. ?

Les recherches sur les armes biochimiques d’Umbrella se déroulaient entre les États-Unis et l’Europe. La branche européenne était en charge du projet Nemesis, tandis que la branche américaine menait des recherches sur le virus-T en parallèle.

Le projet Nemesis visait d’abord à créer artificiellement le parasite Las Plagas (que l’on découvre dans Resident Evil 4), donnant ainsi naissance au NE-α. L’idée était de trouver un hôte approprié pouvant contenir le NE-α qui, ensuite, transformerait cet hôte en une arme biochimique. Cependant, aucun hôte ne pouvait contenir la puissance du NE-α, et il n’y avait aucun moyen de réguler son impact sur l’hôte en question. Au final, ce projet a fini par être mis de côté.

Pendant ce temps, la branche américaine venait de terminer la création du Tyrant à l’aide du virus-T, leur permettant ainsi de mener des tests sur le terrain. Se sentant sous pression, la branche européenne a utilisé le Tyrant comme support pour créer Nemesis.

Le projet Nemesis a ensuite été poursuivi avec acharnement et est parvenu à obtenir des résultats, mais les effets du NE-α devaient être régulés à l’aide d’un appareil appliqué sur le torse de l’hôte et d’équipements permettant d’empêcher que l’hôte devienne incontrôlable sur le terrain.

Nemesis peut infecter les zombies avec des parasites. Qu’est-ce que l’équipe de dev de Capcom voulait faire grâce à ce changement, tant au niveau de l’histoire que du gameplay ?

Cet ajout a été implanté pour différencier Nemesis de Tyrant et pour le présenter comme un adversaire encore plus redoutable. Nous nous sommes penchés sur des compétences alternatives qui pourraient fonctionner, au-delà de l’artillerie lourde dont il fait usage.

Nous avons fini par lui octroyer cette compétence à cause de la présence des Ganados dans Resident Evil 4. Les Ganados sont des ennemis humanoïdes qui voient le jour après avoir été infectés par le parasite Las Plagas, la souche originelle du NE-α. Lorsque Las Plagas devient actif, il jaillit par le cou de son hôte et a la forme d’un tentacule. NE-α a été créé pour imiter cette qualité parasitaire. Nous voulions que les ennemis infectés par le NE-α ressemblent aux Ganados infectés par Las Plagas afin que les fans voient comment Nemesis s’inscrit dans la continuité de la franchise Resident Evil.

D'après cette explication de Capcom, Las Plagas n'auraient donc pas été redécouverts par Ramon Salazar sous son château, mais recréés artificiellement par Umbrella Corporation, en Europe, afin de poursuivre le projet Nemesis. Sauf que le titre se passe bien avant Resident Evil 4, et pas grand monde ne semblait connaître Las Plagas avant les évènements de cet épisode. Alors certes, le Tyrant est plus impressionnant que jamais dans Resident Evil 3, mais les fans ont de quoi lever un sourcil quant aux nouvelles explications des développeurs. Et encore, le studio voulait à l'origine faire parler Nemesis dans le remake, mais cela le rendait un peu moins horrifique.

Cependant, cela met en lumière un point important : Capcom semble vouloir lier davantage Resident Evil 3 à Resident Evil 4, et les rumeurs d'un remake de cet opus en Europe avec Leon Kennedy sont plus fortes que jamais. Le studio japonais prépare-t-il le terrain avant de faire revenir Resident Evil 4 sur le devant de la scène ?

Lire aussi : TEST de Resident Evil 3 : un remake beau, intense, mais frustrant

redacteur vignetteAmaury M. / Clint008
Rédacteur - Testeur
Explorateur de musiques plus ou moins bruyantes, collectionneur de casquettes et vénérateur de Blade Runner. J'aime les zombies et Cthulhu.
Me suivre : Youtube GamergenTwitter GamergenInstagram Gamergen

Commenter 2 commentaires