Test
Farpoint images

TEST - Farpoint : voyage en plein cœur d'une planète inconnue avec de grosses bébêtes !

par

Farpoint (PS VR) : Sortez votre gros calibre, il est temps de faire le ménage. Les aliens n'ont qu'à bien se tenir !

Les gros, gros jeux purement compatibles avec le PlayStation VR ne sont pas nombreux. Impulse Gear et Sony Interactive Entertainment se sont donc lancés dans la conception d'un titre attrayant, plongeant le joueur dans un monde menaçant empli de créatures agressives. Farpoint a donc vu le jour avec un accessoire assez étrange ayant la forme d'un gros fusil, le Aim Controller. Nous avons achevé cette odyssée, quoi en dire ?

Visuellement, le jeu est très prenant et immersif.

Farpoint - PlayStation VR

49,99€ sur Amazon* * Prix initial de vente : 49,99€.

Visuellement, le jeu est très prenant et immersif. Alors oui, à cause de la résolution du casque, les arrière-plans sont pixelisés, un poil baveux. Mais au bout d'un certain temps, les yeux s'y habituent et sont émerveillés par une planète désertique, où une vie extraterrestre hostile règne en maître. Les développeurs jouent sur les animations et les jeux de lumière pour émerveiller ; en pleine nuit, c'est à tomber. Des environnements vivants, des particules de poussière flottant dans l'air, de la brume surplombant le sol, des rayons lumineux éblouissants, des monstres féroces et répugnants, c'est ça Farpoint.

Dans un lieu cloîtré, le rendu est vraiment superbe ; forcément, les gros plans sont mieux gérés par le PlayStation VR. Les grottes, par exemple, immergent comme il se doit, c'est tellement absorbant que nous arrivons à ressentir la froideur des roches environnantes. Quelques points négatifs ? Oui, il en faut bien... Nous avons rencontré des bugs de collision et avons été enfermés dans des parois sans le vouloir. Les environnements, eux,  se ressemblent et ne changent pas vraiment tout au long du jeu. Vraiment dommage...

Farpoint 13 06 2016 screenshot (6)En outre, l'IA des ennemis n'est pas du tout mauvaise puisque les petits opposants se cachent, se déplacent sous terre, et évitent les assauts pour surprendre. Chose amusante, et certainement pour éviter de donner l'envie de vomir en tournant la tête dans tous les sens, les ennemis se replacent souvent en face de nous. En parlant de vomi, Motion Sickness en vue mon capitaine ? Concernant ce point, cela dépend de l'utilisateur. Les développeurs le savent, c'est pourquoi ils ont inclus diverses options pour éviter de cramer notre cerveau. Néanmoins, carton rouge au mode de rotation « grand pas » qui, en tournant la caméra, affiche pendant une microseconde un écran noir. Cette transition perturbe la vue, nous avons été pris d'un haut-le-cœur ardent, dur de la supporter.

Côté bande-son, il n'y a pas vraiment de mélopée en fond. Nos esgourdes perçoivent des sons d'ambiance. Cependant, une petite musique vient rythmer les moments intenses et nerveux pour accélérer l'adrénaline du joueur, c'est tip-top. Pour compléter le tout, le français caresse nos tympans, c'est parfait pour vivre cette histoire à 100 %. De plus, le doublage est de bonne facture, que demander de plus ?

Commenter 6 commentaires

Thibault Koko
Très bon test !
Effectivement j'ai beau être un fan de coop VR avec un amis , on y a jouer que deux fois ensemble...
Vite fait le tour
Mais l'experience avec le aim contrôleur mérite l'achat du jeu bien qu'un poil chère comme tout les jeux VR.
Espérons que des gros jeux avec le aim sortent
Signaler Citer