Test PC
SteelSeries Aerox 3 Wireless Clint008 Gamergen test (1)

TEST de la SteelSeries Aerox 3 Wireless : une souris sans fil et ultra légère

par

Une souris avec des trous sur le châssis, c'est quand même peu banal, mais cela la transforme en plume.

SteelSeries sait faire des souris pour gamers, ce n'est pas une nouveauté, le constructeur est connu pour ses modèles Rival, mais aussi pour les Aerox, au châssis troué pour gagner en légèreté. Dans son catalogue, nous retrouvons ainsi l'Aerox 3 Wireless, un modèle sans fil au poids plume, que nous avons testé.

L'Aerox 3 Wireless de SteelSeries brille par sa légèreté avant tout.

SteelSeries Aerox 3 Wireless Clint008 Gamergen test (1)Visuellement, l'Aerox 3 Wireless surprend, si vous n'avez jamais approché un modèle du genre. Bien évidemment, ce sont les trous sur le châssis de la souris qui interpellent, laissant apparaître l'intérieur avec les circuits électriques et le capteur. La souris n'est pas totalement nue, la partie inférieure arbore une plaque en plastique légèrement transparent pour éviter d'accrocher trop de poussière, et qui aide également à la diffusion du rétroéclairage. À part ça, la souris est classique, nous retrouvons deux boutons sous le pouce, un autre sur la partie haute, une molette crantée texturée et un revêtement noir mat très légèrement granuleux, l'ensemble est similaire à ce que propose la Rival 3 Wireless. Et là encore, aucune texture sur les tranches pour faciliter la levée, mais ici, c'est totalement justifié.

Car grâce à ces trous, l'Aerox 3 Wireless ne pèse que 66 g, c'est ultra léger ! La prise en main est d'ailleurs assez surprenante, la souris ne pèse quasiment rien et glisse très facilement, l'utilisateur n'a donc aucun mal à la lever pour rajuster sa position sur un tapis de souris, mais c'est tellement fluide que nous avons dû abaisser un peu les DPI par rapport aux autres modèles pour retrouver une glisse plus précise. Quoi qu'il en soit, la prise en main est idéale, et la légèreté est vraiment appréciable.

Du côté de la connectivité, SteelSeries offre le choix, avec ou sans fil, en 2,4 GHz ou en Bluetooth. Passons rapidement sur le dernier mode, qui dépanne sur un PC portable pour naviguer sur le web, mais comme le polling rate est bloqué à 125 Hz et que les touches ne peuvent être remappées, il ne faut pas trop lui en demander. Non, l'utilisateur passe rapidement en 2,4 GHz, la connexion se fait via un dongle en USB Type-C, et si votre PC n'a pas de port de ce genre, il faut brancher le câble, puis d'adaptateur d'extension et enfin le dongle pour que la souris soit détectée. Pour la recharge, il suffit de brancher le câble directement à la souris, là encore en USB-C. Du côté de l'autonomie, SteelSeries promet 200h en Bluetooth et 80h en 2,4 GHz, avec « l'éclairage par défaut ». De gros chiffres, mais dans les faits, l'Aerox 3 Wireless a tenu trois jours d'utilisation intensive, soit entre 30 et 40 heures. Ce qui est déjà largement suffisant, et l'éclairage clignote lorsqu'il reste 20 % de batterie, impossible de se faire surprendre pendant une partie.

Sous le châssis troué de la souris, SteelSeries a casé un capteur optique TrueMove Air, déjà présent dans d'autres modèles. Il grimpe jusqu'à 18 000 DPI, ce qui est énorme (et un peu inutile, il faut l'avouer), avec une vitesse de 400 IPS et encaisse une accélération de 40 G. Le taux de rafraîchissement peut monter jusqu'à 1 000 Hz (1 ms), l'ensemble rend le capteur ultra précis et rapide, en 2,4 GHz ou filaire, difficile de le mettre à mal.

Avant de conclure, un petit mot sur le SteelSeries Engine 3, logiciel qui permet de personnaliser le comportement des périphériques du constructeur, toujours très simple d'utilisation. Ici, l'utilisateur peut créer des macros et les assigner aux boutons de la souris, gérer l'éclairage via trois zones RGB, mais aussi modifier la mise en veille et la désactivation des LED pour économiser de la batterie via plusieurs modes, modifier l'accélération et la décélération du pointeur, changer le taux de rafraîchissement et l'accrochage d'angle, sans oublier de modifier la sensibilité sur cinq niveaux de DPI. Il y a tout ce qu'il faut pour paramétrer sa souris, et l'interface est intuitive.

SteelSeries Aerox 3 Wireless Clint008 Gamergen test (2) SteelSeries Aerox 3 Wireless Clint008 Gamergen test (3) SteelSeries Aerox 3 Wireless Clint008 Gamergen test (4)

L'Aerox 3 Wireless de SteelSeries est donc une souris pour gamers qui brille par sa légèreté avant tout. Avec son poids plume, l'utilisation est particulièrement agréable, mais un peu étonnante au début si vous êtes habitués aux modèles plus imposants. Si l'autonomie est moindre qu'annoncée en se faisant plaisir avec le rétroéclairage, la batterie tient suffisamment longtemps pour jouer pendant plusieurs jours sans avoir à se soucier de la recharger. Le capteur a déjà fait ses preuves ailleurs, il est précis et rapide, et la finition globale est bonne. Au final, il n'y a pas grand-chose à redire sur cette souris Aerox 3 Wireless, vendue 109,90 € sur Amazon.

Lire aussi : TEST de la SteelSeries Rival 3 Wireless : la même souris, mais sans fil

Les plus
  • Une souris ultra légère
  • Très bonne finition
  • Design original
  • Le capteur précis
  • Plusieurs connectivités...
Les moins
  • ... mais en Bluetooth, c'est quand même moyen
  • La légèreté perturbe un peu au début
  • 18 000 DPI, c'est toujours trop
Notation
Verdict
17
20
redacteur vignetteAmaury M. / Clint008
Rédacteur - Testeur
Explorateur de musiques plus ou moins bruyantes, collectionneur de casquettes et vinyles, vénérateur de Blade Runner et Deus Ex. J'aime les zombies et Cthulhu.
Me suivre : Youtube GamergenTwitter GamergenInstagram Gamergen

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !