Test
Stick Arcade Nacon   20181204 221059   014

TEST - Stick arcade Daija de Nacon : la bonne surprise du moment pour les gamers fan de versus fighting

par

Nacon a osé se lancer sur les plates-bandes de Razer, Hori et autres MadCatz. Et vous savez quoi ? Nous avons été très agréablement surpris.

Manettes eSport, casques audio et autres claviers : nul besoin de présenter Nacon, la marque gaming de Bigben Interactive, qui se spécialise dans les accessoires pour joueurs PC et PlayStation depuis quelques années. Après avoir fait ses preuves dans différents domaines, la marque s'attaque à un nouveau marché, celui des sticks arcade, avec le Daija Arcade Stick, disponible depuis le 9 novembre. Un produit destiné aux joueurs fans de Versus Fighting.

Pour rivaliser avec les géants du secteur, Nacon s'est donné les moyens, notamment par le biais d'une collaboration avec Kayane.

La concurrence fait rage sur le marché des sticks arcade : HoriMad Catz ou encore Razer sont bien implantés, et Nacon devra redoubler d'effort pour essayer de se faire une place sur ce marché de niche. Pour ce faire, le constructeur s'est donné les moyens, notamment par le biais d'une collaboration avec Kayane, que nous ne présentons plus.

Comme nous l'avons signalé dans notre unboxing, plusieurs choses sautent aux yeux lorsque nous découvrons le Daija pour la première fois : une esthétique sobre et épurée, un poids qui fait gage de stabilité ou encore le choix d'une matière antidérapante qui empêchera le stick de glisser. De premières impressions positives, certes entachées par l'absence d'une notice papier, qui se confirmeront sur la durée comme nous en reparlerons un peu plus tard.

Première étape : sortir le câble USB qui mesure 3 mètres. Ce dernier se range dans un petit compartiment très pratique et fonctionnel situé à l’arrière du stick. Nous constatons que Nacon a fait le choix de fixer le câble côté stick. Un choix qui a ses avantages et ses inconvénients. En effet, cela évitera tout risque de déconnexion en plein match, mais rendra en revanche le remplacement du câble plus délicat.

Stick Arcade Nacon   20181204 221027   011Sur le plateau, nous l'avons vu, nous ne retrouvons que les 8 boutons de jeux et le stick. Toutes les autres touches se trouvent sur le côté droit du stick. La première, en partant du bas, est « PlayStation ». Suivent ensuite les boutons Share/Select, R3, L3 et Options/Start. Puis un sélecteur permettant de changer le mode d’utilisation du stick (stick gauche, croix directionnelle, stick droit), un autre sélecteur pour choisir la plateforme (PS3, PS4, PC) et enfin le pavé tactile (uniquement compatible avec la PS4). Nous comprenons volontiers la volonté de ne pas avoir placé de boutons de contrôle sur le plateau, notamment pour les joueurs en compétitions qui ont toujours peur de se voir disqualifiés s’ils appuient dessus, mais nous pouvons aussi nous interroger sur leur positionnement. Le fait de tous les retrouver sur la tranche droite n’est pas forcément très ergonomique, il faudra de la pratique pour bien apprendre leur position.

Stick Arcade Nacon   20181204 221141   017Mais là où le bat blesse, c’est véritablement l’absence d’un bouton de verrouillage, encore appelé « mode tournoi », dont le but est de désactiver les fonctions secondaires (notamment Options/Start, Share/Select et PlayStation) en pleine partie. Ce bouton, habituellement présent sur tous les sticks adressés aux compétiteurs, évite au joueur tout risque de disqualification en cas d’appui accidentel sur l’une de ces touches. Cet oubli est d’autant plus surprenant quand nous savons que Kayane, compétitrice dans l'âme, a pris part à sa conception. Les boutons étant positionnés sur la tranche, le joueur n’a à priori pas de raison d’appuyer dessus par mégarde, mais à haut niveau les joueurs ont besoin de faire le vide, et de ne pas avoir à penser à ce genre de détails. Le stick est leur outil et c’est naturel qu’ils en recherchent un parfaitement adapté à leurs besoins. Un oubli – ou un choix ? – qui risque malheureusement de voir certains compétiteurs se tourner vers d’autres modèles pour cette raison.

Ce test a été réalisé avec la collaboration de l'association Twilight of the Gods et son expertise dans le versus fighting. 

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !