Actualité
Killer instinct saison 2 maya tgs image 005

Killer Instinct : Phil Spencer veut un nouveau jeu

par

Problème, le responsable de la branche Xbox est toujours à la recherche de la bonne équipe pour le développer.

Disparue des radars depuis 1996, la franchise Killer Instinct a fait son retour en 2013 sur Xbox One avec un opus développé par Rare, Double Helix Games puis Iron Galaxy Studios. Un titre apprécié des amateurs de versus fighting un peu gore, mais qui n'a pas encore eu droit à une suite. Phil Spencer ne perd cependant pas espoir.

Killer instinct saison 2 maya tgs image 005

Dans un entretien accordé au podcast Dropped Frames, le responsable de la branche Xbox a en effet affirmé qu'il aimerait bien revoir un jeu Killer Instinct sur ses plateformes, mais il doit pour cela trouver le bon partenaire de développement :

Il y a tellement de bons jeux dans notre catalogue que j'aimerais revoir. Les retours que nous avons eus lorsque nous avons refait un Killer Instinct au lancement de la Xbox One étaient fantastiques.

Je peux juste vous dire que Matt (Booty, directeur de Xbox Game Studios, NDLR) et moi avons discuté plusieurs fois de Killer Instinct, nous voudrions nous lancer, nous l'avons toujours à l'esprit, au moins dans un coin de notre tête et dans notre cœur, et nous voulons continuer à faire quelque chose avec la licence.

Il faut trouver la bonne équipe et la bonne opportunité. Mais ce n'est pas dû à un manque de désir de notre part si nous ne faisons plus de Killer Instinct, parce que nous adorons la franchise et l'engouement de la communauté.

La bonne nouvelle, c'est que la licence Killer Instinct n'est pas oubliée, mais la mauvaise, c'est que Microsoft n'a rien de concret pour l'instant, et si la série fait un jour son retour, il faudra encore patienter de longues années. Vous pouvez déjà vous échauffer avec Killer Instinct - Édition Définitive à 29,90 € sur Amazon.

redacteur vignetteClint008
Rédacteur - Testeur
Explorateur de musiques plus ou moins bruyantes, collectionneur de casquettes et vinyles, vénérateur de Blade Runner et Deus Ex. J'aime les zombies et Cthulhu.

Commenter 3 commentaires

Malvik2
Oui mais faut il les gens derrière des noms de licences prestigieuses…rien que Banjo-Kazooie, autant sur N64 il est légendaire, autant sur 360…bof bof, c’était vraiment très moyen. Pareil pour Perfect Dark.
Donc on peut se toucher la nouille sur des licences au passé illustre, si derrière les talents ne sont pas là…
On l’a vu récemment avec le retour de Shenmue: on en rêvait tous de son retour, du moins les fans, et 18 ans plus tard on s’est retrouvé avec un jeu certes attendrissant, mais bancal sur x points.

Donc bon, il est gentil Phil Spencer, mais entre ça, des déclarations sur le jeu dans le cloud sooooo great et le fait que la séries x n’ait toujours pas une exclue convenable 8 mois plus tard, ça commence à faire beaucoup.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Play is hard
@malvik2

Je suis tout à faire d'accord de dire qu'un studio n'est rien sans les talents qui le composent. Pour autant, des talents, ce n'est ce qui manque dans l'industrie (et même chez Microsoft quand ils veulent). Donc la question n'est pas de savoir si ce sont les développeurs originaux qui doivent travailler sur une licence à l'encontre de quoi ça ne vaudrait plus la peine de les exploiter, tant les super jeux issues de ce cheminement sont légion.

Il faut simplement confier le bon projet aux bonne personnes. Et c'est là où ça a merdé pour Shenmue 3 pour reprendre ton exemple, car en dehors de l'histoire (qui soyons francs, n'a pas avancé d'un pouce dans cet opus), Suzuki a gardé sa vision du développement de l'époque, et aujourd'hui c'est compliqué de la faire briller, surtout avec des moyens faméliques. C'est dommage que Sega n'ait pas davantage soutenu ses développeurs ou ses diverses licences après l'abandon de la Dreamcast et du marché console, hélas ça n'enlève rien à l'accident Shenmue 3.

Phil Spencer parle donc ici de ramener des licences, comprendre aussi pas là des types de jeux aujourd'hui absent de l'offre de l'éditeur, des univers qui ont une base de fans. Comme Shenmue en fait. Mais à la différence près que lui via la branche Xbox a les moyens des ambitions qu'il pourrait vouloir se donner. Bref, nous ne sommes à l'abri des bons jeux que ceux qui ne sont pas produits. Et je pense à titre personnel, qu'il y a largement de quoi laisser la porte ouverte aux retours de certaines licences ici et là. ;)
Signaler Citer