Actualité
Microsoft Logo large

Microsoft s'engage pour un bilan carbone négatif d'ici 2030

par
Source: Microsoft

Le géant étasunien veut devenir l'une des premières entreprises avec un bilan carbone négatif, preuve que l'environnement concerne tout le monde.

À l'heure où les pays commencent à avoir de vraies décisions pour diminuer l'impact de l'action humaine sur l'environnement, rares sont les sociétés à prendre les devants sur ces sujets avant de se faire taper sur les doigts. Microsoft, qui est l'une des entreprises les plus importantes en termes de finances au monde, a ainsi décidé d'agir.

Le géant américain a annoncé sur son site officiel qu'il s'engage à devenir une société à émission de carbone négative d'ici 2030, et à retirer autant de carbone de l'atmosphère qu'il en a conçu depuis sa création d'ici 2050. Concrètement, Microsoft n'arrivera bien évidemment jamais à ne pas produire de carbone, mais l'idée est de réduire de moitié ses émissions, et surtout de mettre en place des systèmes pour en retirer davantage de l'environnement.

Nous lançons aujourd'hui un programme agressif pour réduire nos émissions de carbone de plus de moitié d'ici 2030, à la fois pour nos émissions directes et pour l'ensemble de notre chaîne d'approvisionnement et de valeur. Nous allons financer cela en partie en augmentant notre redevance carbone interne, en place depuis 2012 et a augmenté l'année dernière, pour commencer à facturer non seulement nos émissions directes, mais aussi celles de nos chaînes d'approvisionnement et de valorisation.

Il ne sera pas facile pour Microsoft d'avoir un bilan carbone négatif d'ici 2030. Mais nous pensons que c'est le bon objectif. Et avec un engagement suffisant, c'est un objectif réalisable. Nous devrons continuer à apprendre et à nous adapter, indépendamment et aussi en étroite collaboration avec d'autres entreprises dans le monde. Nous pensons que nous lançons cette nouvelle initiative aujourd'hui avec un plan bien développé et une vision claire, mais nous avons bien des problèmes à résoudre et des technologies à inventer. Il est temps de se mettre au travail.

MS Event 2020 01 Carbon T8A7561 small 1024x683

En 2020, Microsoft émettra pas moins de 16 000 000 de tonnes métriques de carbones : 100 000 sont dues à ses activités directes (Échelle 1), 4 000 000 à ses activités indirectes, notamment via l'électricité et le chauffage (Échelle 2), et 12 000 000 à d'autres activités, des émissions des chaînes de production au transport en passant par le cycle de vie de ses produits (Échelle 3). L'entreprise travaillait déjà beaucoup depuis 2012 pour réduire les émissions des échelles 1 et 2, et s'engage maintenant à tout faire pour attaquer le gros du morceau, l'échelle 3.

Plusieurs initiatives sont prévues, comme l'utilisation à 100 % d'énergies renouvelables pour ses data centers, immeubles et campus d'ici 2025, un parc de voiture entièrement électrique d'ici 2030, et une standardisation LEED Platinum et International Living Future Institute Zero Carbon de ses infrastructures. Il en faudra cependant plus pour atteindre un bilan carbone négatif, notamment en travaillant avec les acteurs externes sur la réduction d'émissions tout au long de la chaîne de production et du cycle de vie des produits : un fond de 1 milliard de dollars sera dédié au développement de technologies à cet effet. Reste désormais à savoir si la Xbox Series X, premier modèle de la génération de consoles qui marquera la décennie chez Microsoft, sera produite dans ces conditions et sera moins énergivore que ses prédécesseurs.

Lire aussi : Xbox Series X : la quatrième génération de consoles s'appellera en fait juste « Xbox » !

redacteur vignette White Cloud  Auxance M. (White Cloud)
Rédacteur - Testeur
Doté d'une culture pop à toute épreuve, passionné de musique qui fait boom boom, adepte de séries comiques en tout genre, étudiant à mes heures perdues, joueur régulier de Pokémon et de FIFA.
Suivre ce rédacteur : Twitter GamgerGen

Commenter 1 commentaire

Thibault Koko
C’est très bien mais je vois mal comment imposer aux distributeurs de rouler sans poids lourd.
La conception le Sav et le recyclage ok mais pour vendre il y a tellement d’acteurs externe que fatalement ils polluent indirectement
Signaler Citer