Actualité L'univers du Gamer (cinéma, salons, ..)
Mortal Kombat 11 cover art

CINEMA : Mortal Kombat, le tournage du reboot débutera cette année

par

Le tournage aura lieu en Australie méridionale, de quoi rendre très fier le premier ministre Steven Marshall.

Paul W. S. Anderson a commencé à massacrer des jeux vidéo en les adaptant en film dès 1995 avec Mortal Kombat, et sa suite sous-titrée Destruction Finale, réalisée par John R. Leonetti, n'a pas relevé le niveau. Et pourtant, depuis 2012, Warner Bros. veut un reboot, avec peut-être James Wan à la production.

Ce nouveau film Mortal Kombat reste pour le moment assez mystérieux, mais le premier ministre de l'Australie-Méridionale a annoncé cette semaine que le tournage débutera dès cette année. Une aubaine pour la région, qui profitera de 43 millions d'euros injectés dans l'économie de la région grâce à la création de 580 emplois et 1 500 rôles de figurants, de quoi faire plaisir au politicien qui dirige cette zone au Sud de l'Australie. Le gros du tournage aura ainsi lieu à Adelaide, chef-lieu de l’Australie-Méridionale.

Le scénario de ce reboot de Mortal Kombat sera signé Greg Russo, qui œuvre également sur les nouveaux films Resident Evil et Saints Row, autant dire qu'il va soit devenir un héros pour tous les fans de jeux vidéo, soit le nouveau nom à noter dans son Death Note après ceux d'Uwe Boll et Paul W. S. Anderson si ces films sont des échecs.


redacteur vignette clint008 Amaury M. (Clint008)
Rédacteur PC - Testeur
Explorateur de musique plus ou moins bruyante, collectionneur de casquettes et vénérateur de Blade Runner. J'aime les zombies et Cthulhu.
Suivre ce rédacteur : Twitter GamgerGen Instagram GamerGen vignette bouton

Commenter 4 commentaires

Avatar de l’utilisateur
eikichi_onizuka
Franchement moi j'ai encore de l'affection pour le 1 er Mortal Kombat avec notre Christophe Lambert et son rire national :D , OK les effets spéciaux sont ignobles mais pour l'époque c'était quand même pas si mal une BO bien pêchu, les personnages et les environnements étaient plutôt bien respectés, l'humour de Johnny cage bien année 90 avec les petits clins d’œil aux fatalitys 8-) Pour un budget inférieur à 10 millions de dollars on est quand même bien loin de la bouse absolue du cinéma Street fighter :?
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Play is hard
"Paul W. S. Anderson a commencé à massacrer des jeux vidéo en les adaptant en film dès 1995 avec Mortal Kombat"

Alors non, je ne suis pas d'accord. Je pourrais parler du réalisateur en lui-même et expliciter pourquoi il n'est pas le tâcheron que beaucoup s'acharnent gratuitement à prétendre qu'il est, mais je ne vais pas le faire ici et ce serait trop long. Donc je vais me contenter de parler de ce Mortal Kombat sauce années 90.

Il faut se remettre dans le contexte et se rappeler qu'au moment de sa sortie, non-seulement le film était attendu mais qu'il a été apprécié et a fait un véritable carton. Puis le temps (et quelques éléments que je n'aborderais pas ici non-plus) ont déprécié ce film, pour le basher aussi gratuitement qu'un Van Damme ou un Stallone par des gens incapables de voir plus loin que la surface, et qui pour la plupart, soyons justes, n'ont jamais vu le film, et certainement pas dans les années 90.

Au-delà de la présence de Christophe Lambert dont certains semblent penser pour d'obscures raisons qu'il n'avait rien à faire dans une production US et dont le rire semble être tout ce qu'ils ont retenu du long-métrage, le film est toujours ce qu'il était à sa sortie, une série B d'action honnête, respectueuse et modeste, eu égard aux investissements sur cette production.

L'univers présenté est cohérent et lisible (ce qui relevait de la gageure tant l'univers de Mortal Kombat est complexe et foutraque, plus encore pour des non-initiés), les personnages sont reconnaissables, globalement bien écrit et ont de bons interprètes (personne n'est en surjeux ou en total roue libre contrairement aux volets futurs) et l'histoire bien que peu originale dans sa construction remplit parfaitement son office. Enfin et surtout, le plus important reste qu'il s'agit d'une adaptation de jeu de combats, et que de ce côté-là, ce Mortal Kombat nous propose un spectacle largement à la hauteur compte-tenu du Hollywood de l'époque qui n'en était qu'à ses balbutiement. Aujourd'hui encore les chorégraphies de combat font que ces derniers demeurent tout à fait plaisants à suivre, et je mettrais même une grosse mention personnelle à l'affrontement Reptile contre Liu-Kang, du tonnerre.

En tout cas, rien à voir avec les soupes de baston sur-cutées que nous pond Hollywood à la chaîne de nos jours, ça c'est sûr. Alors oui, ce n'est pas un grand film d'aventures du cinéma, et en même temps, il n'avait pas les armes pour y prétendre, ne serait-ce que par sa nature. Mais compte-tenu des circonstances, je trouve qu'on aurait eu beaucoup plus à craindre, et que l'on finit avec un bon film, tout simplement.

Seul véritable rebutoir à le revisionner, reste que les effets spéciaux de Reptile lorsqu'il apparaît en images de synthèses (les années 90 quoi...) semblent aujourd'hui tourner sous windows 95 ;) mais pour le peu qu'il apparaît à l'écran sous cette forme, ce serait bête de se priver pour ça. Et puis grand dieu oui, cette B.O de fou furieux ! Mortal Kombaaaaaaaa !!
Signaler Citer
Piccolo Daimao
Play is hard Wrote:
L'univers présenté est cohérent et lisible (ce qui relevait de la gageure tant l'univers de Mortal Kombat est complexe et foutraque, plus encore pour des non-initiés), les personnages sont reconnaissables, globalement bien écrit et ont de bons interprètes (personne n'est en surjeux ou en total roue libre contrairement aux volets futurs) et l'histoire bien que peu originale dans sa construction remplit parfaitement son office. Enfin et surtout, le plus important reste qu'il s'agit d'une adaptation de jeu de combats, et que de ce côté-là, ce Mortal Kombat nous propose un spectacle largement à la hauteur compte-tenu du Hollywood de l'époque qui n'en était qu'à ses balbutiement. Aujourd'hui encore les chorégraphies de combat font que ces derniers demeurent tout à fait plaisants à suivre, et je mettrais même une grosse mention personnelle à l'affrontement Reptile contre Liu-Kang, du tonnerre.


Lambert ça se voit que c'est un fan du jeu vidéo et qu' il est content de jouer dans le film. Les effets spéciaux même aujourd'hui je les trouve correct c'est ceux du second film qui sont pourri (à l'époque ça faisait déjà tâche). Le scénario du 2 a fait fuir une parti du casting du premier film, Lambert a refusé de rempiler car il trouvait le script nul à chier c'est ce qu'il ma dit quand je lui ai posé la question l'an dernier (je l'ai rencontré à une convention).

En tout cas, rien à voir avec les soupes de baston sur-cutées que nous pond Hollywood à la chaîne de nos jours, ça c'est sûr.


Je suis d'accord au moins dans ce film on comprends ce qui se passe à l'écran.
Signaler Citer