Actualité
Far Cry 6 vignette 01 06 2021

Far Cry 6 : son histoire sera finalement bien politique, le directeur Navid Khavari explique pourquoi

par
Source: Ubisoft

Le prochain FPS de la licence Far Cry devrait bien avoir un point de vue politisé sur la révolution, mais ne veut surtout pas statuer sur le cas de Cuba.

La semaine dernière, Ubisoft a enfin présenté comme il se doit Far Cry 6, de sa date de sortie à son personnage principal Dani Rojas en passant par son gameplay explosif à tous points de vue, l'éditeur souhaitant cette fois nous mettre dans la peau d'un ou une véritable guérillero au sein de l'état dictatorial fictif de Yara. Oui, avec une île en proie à la révolution aux décors typés Amérique centrale, il ne faut pas trop de réflexion pour comprendre que Cuba a servi de source d'inspiration. Pour autant, une polémique s'est dégagée de cette annonce concernant le soi-disant caractère apolitique du jeu, bien que le directeur Navid Khavari ait simplement déclaré qu'avec son jeu il « ne veut pas faire une déclaration politique sur ce qui se passe à Cuba en particulier », ce qui est légèrement différent.

Far Cry 6 vignette 01 06 2021

Plutôt que de voir le feu se répandre, Navid Khavari a de nouveau pris la parole hier soir, cette fois sur le site officiel d'Ubisoft pour une déclaration bien plus claire sur le caractère politique de Far Cry 6, qui le sera donc sans pour autant pointer du doigt spécifiquement Cuba. Voici une traduction de sa déclaration :

Notre histoire est politique.

Une histoire sur une révolution moderne doit l'être. Il y a des discussions dures et pertinentes dans Far Cry 6 sur les conditions qui mènent à la montée du fascisme dans une nation, les coûts de l'impérialisme, le travail forcé, la nécessité d'élections libres et équitables, les droits des LGBTQ+, et plus encore dans le contexte de Yara, une île fictive des Caraïbes. Mon objectif était de permettre à notre équipe d'être intrépide dans l'histoire que nous racontions, et nous avons travaillé incroyablement dur pour y parvenir au cours des cinq dernières années. Nous avons également essayé d'être très prudents dans la manière dont nous avons abordé nos inspirations, qui incluent Cuba, mais aussi d'autres pays du monde qui ont connu des révolutions politiques dans leur histoire.

Dans notre approche, nous nous sommes assurés de rechercher des créateurs et des collaborateurs pour notre équipe qui peuvent parler personnellement de l'histoire et des cultures des régions qui nous ont inspirés. Nous avons également fait appel à des experts et des consultants pour examiner l'histoire du jeu plusieurs fois au cours du projet pour nous assurer qu'il était raconté avec sensibilité. Ce n'est pas à moi de décider si nous avons réussi, mais je peux dire que nous avons absolument essayé.

Les conversations et les recherches effectuées sur les perspectives de ceux qui ont combattu les révolutions à la fin des années 1950, au début des années 1960 et au-delà se reflètent absolument dans notre histoire et nos personnages. Mais si quelqu'un cherche une déclaration politique simplifiée et binaire spécifiquement sur le climat politique actuel à Cuba, il ne la trouvera pas. Je viens d'une famille qui a subi les conséquences de la révolution. J'ai débattu de la révolution à table toute ma vie. Je ne peux parler que pour moi, mais c'est un sujet complexe qui ne devrait jamais se résumer à une seule citation.

Ce que les joueurs trouveront, c’est une histoire dont le point de vue tente de saisir la complexité politique d’une révolution moderne et actuelle dans un contexte fictif. Nous avons tenté de raconter une histoire avec de l’action, de l’aventure et du cœur, mais qui n'a pas non plus peur de poser des questions difficiles. Far Cry est une marque qui, dans son ADN, cherche à avoir des thèmes matures et complexes équilibrés avec légèreté et humour. L’un n’existe pas sans l’autre et nous avons tenté de parvenir à cet équilibre avec soin. Mon seul espoir est que nous soyons disposés à laisser l'histoire parler d'elle-même avant de se forger une opinion ferme sur ses réflexions politiques.

Merci pour la lecture.

Navid Khavari
Directeur narratif, Far Cry 6

Far Cry 6 aura donc bien un propos politique sous-jacent, à voir désormais jusqu'où Ubisoft a voulu aller. Pour avoir la réponse, il faudra y jouer à compter du 7 octobre 2021, date à laquelle il sortira donc sur PS5, PS4, Xbox Series X|S, Xbox One, PC et Stadia par chez nous, de même que sa statuette Lions de Yara mettant en scène le dictateur antagoniste du jeu Antón Castillo et son fils Diego. Vous pouvez précommander cette dernière et votre copie de Far Cry 6 sur Amazon.

Lire aussi : Ubisoft : harcèlements toujours présents et trop peu de changements internes, Yves Guillemot prend à nouveau la parole

redacteur vignetteAlexandre SAMSON (Omega Law)
Responsable Correcteur - Rédacteur
Accro à Assassin's Creed et Destiny, grand amateur de RPG et passionné d'expériences vidéoludiques en général. Lecteur de comics (DC) et de divers mangas (One Piece !). Chimiste de formation et Whovian dans l'âme.
Me suivre : Twitter GamergenInstagram Gamergen

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !