Actualité
God of War Ragnarok 18 10 09 2021

God of War Ragnarök : la raison derrière la conclusion de la saga nordique expliquée, le retour d'un unique plan-séquence confirmé

par
Source: Matt Sophos et Cory Barlog

Ce deuxième épisode marchera dans les traces de son prédécesseur, mais marquera déjà la fin du périple nordique de Kratos et Atreus.

Cela va faire une semaine que nous avons eu droit au premier aperçu de God of War Ragnarök lors du PlayStation Showcase 2021, avec un sacré déballage de détails par la suite, notamment du côté des artworks de personnages. Un détail a toutefois suscité pas mal d'interrogations parmi les fans, à savoir le fait que ce deuxième volet des aventures de Kratos et Atreus dans les royaumes nordiques sera également la dernière de cette saga, alors que nous pouvions nous attendre à une trilogie comme pour la Grèce (sans compter les spin-offs).

Dans une interview accordée à la chaîne Kaptain Kuba avec le directeur de God of War Ragnarök Eric Williams et Cory Barlog, ce dernier est justement revenu sur ce point (à partir de 15:09). Il explique ainsi que le premier jeu a mis 5 ans à être produit et que ce second épisode va s'en rapprocher, donc rajouter un troisième jeu aurait fait s'étirer l'histoire sur presque 15 ans, une durée bien trop longue. Pour autant, l'histoire que l'équipe veut raconter depuis le départ autour de Kratos et Atreus ne sera en rien amputée, mais au lieu de la complexifier et de l'étendre inutilement telle une rivière devenant un océan, elle sera centralisée sur cette relation père-fils. Cory Barlog évoque tout de même son envie de faire quelque chose de grand et retentissant à la suite de cet épisode. Après tout, il avait par le passé évoqué cinq jeux dans l'univers de God of War et d'autres mythologies ont d'ailleurs déjà été envisagées. Sachant que Tyr, que nous retrouverons dans Ragnarök, a déjà voyagé de par le monde, tout est possible.

Autre détail qui a son importance, le God of War de 2018 a comme particularité d'avoir été réalisé de telle sorte à proposer un unique plan-séquence du début à la fin, sans passer par un quelconque écran noir lors des changements de zone ni rupture en accédant aux menus. Forcément, la question se posait pour God of War Ragnarök et c'est le directeur narratif Matt Sophos qui y a répondu, précisant qu'une fois encore nous vivrons cette aventure avec une prise de vue unique tout du long.

En attendant la sortie de God of War Ragnarök, qui devrait se faire en 2022 sur PS5 et PS4, bien que rien n'ait été reprécisé, vous pouvez toujours vous procurer God of War (2018) sur Amazon au prix de 19,76 €.

redacteur vignetteAlexandre SAMSON (Omega Law)
Responsable Correcteur - Rédacteur
Accro à Assassin's Creed et Destiny, grand amateur de RPG et passionné d'expériences vidéoludiques en général. Lecteur de comics (DC) et de divers mangas (One Piece !). Chimiste de formation et Whovian dans l'âme.
Me suivre : Twitter GamergenInstagram Gamergen

Commenter 4 commentaires

Avatar de l’utilisateur
tylerfc
Dommage, j'espère tout de même voir kratos dans une autre mythologie en tout cas. Une telle licence doit perdurer.

Ça fait 35 ans qu'ont ce coltine des mario bros. Le plaisir est toujours là.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Kurapika-Shinji
@tylerfc
Surtout que la partie nordique est infiniment meilleure d'un point de vue mise en scène et gameplay que celle de la grèce, et pourtant niveau mythologie, la greque est de loin celle qui me plait le plus dans les mythologie européennes
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
l_o_l_o_60
Même si j'aime beaucoup l'univers nordique et qu'au départ il me semble que c'était une trilogie qui était prévue, je trouve ça bien pour les développeurs de passer à autre chose. 15 ans sûr le même thème ça peut devenir lassant. De plus on a eut quelques sorties ces derniers temps sur l'univers scandinave, faudrait pas que les joueurs commencent à faire une overdose comme avec les zombies.
Signaler Citer