Actualité
TWDSS (2)

The Walking Dead Saints & Sinners : revenus records et MAJ graphique de la version Meta Quest 3 disponible

par

SkyDance Interactive a dépassé de loin le million d'euros, et ce n'est pas près de s'arrêter avec l'arrivée de la mise à jour Quest 3mportant;height:2px!important;" referrerpolicy=no-referrer>mportant;height:2px!important;" referrerpolicy=no-referrer>

The Walking Dead : Saints & Sinners est un FPS de survie sorti en janvier 2020. Il s'agit d'un titre phare de la VR, qui, à l'image d'un Half-Life : Alyx, a su poser des normes, de celles qui seront reprises dans bon nombre d'autres titres du même genre. En avance sur son temps, le titre n'a pas vieilli et continue d'intéresser les joueurs. Comment expliquer un tel succès ? A quoi les possesseurs de Quest 3 pourront-ils s'attendre ? 

Genèse d'un succès annoncé


Des morts-vivants, du craft, de l'interaction poussée, une physique réaliste, une ode à l'expérimentation… il n'en faut pas plus pour percer dans le milieu de la réalité virtuelle. Si la licence est connue pour être bien plus difficile que ne peut l'être un Arizona Sunshine 2, jugé plus arcade, il est aussi bien plus dense. Au risque d'en décevoir certains, dans Saints & Sinners, vous ne pourrez pas shooter du zombie à tout-va ! Vous serez limité par votre corps, par votre endurance, par votre faim, par vos réflexes, par votre manque de munitions… mais aucunement par votre manque d'imagination ! Les amateurs de Deus Ex ou du récent Vampire : The Masquerade - Justice ne seront pas dépaysés, puisqu' ici, c'est au joueur et non au jeu de choisir la manière d'appréhender les situations.

Le fait de contraindre (par la difficulté) le joueur à réfléchir contribue beaucoup au succès de la licence.

Lorsque vous êtes perpétuellement en train de vous poser la question "Raaahh, comment vais-je m'en sortir cette fois-ci ? ", c'est déjà un aveu d'immersion. Et c'est d'ailleurs pour cette raison que le jeu prend aux tripes, à aucun moment le joueur n'a l'impression d'incarner ou de devoir incarner le personnage. Le sobriquet "touriste" n'a effectivement pas été choisi au hasard, il fait référence au joueur qui, issu d'une autre réalité, va découvrir celle proposée par le jeu. La licence est à l'image de la série dont elle s'inspire, le comportement du joueur (de l'équipe dans le feuilleton éponyme) est assez maladroit au début, puis de manière empirique, ce dernier acquiert des réflexes et des connaissances qui vont lui permettre de faire face à la plupart des affrontements à venir. Et c'est justement en grattant le vernis de sa difficulté que le titre a su se faire une place de choix dans le cœur des joueurs VR.

A ce jour, les revenus des Saints & Sinners ont atteint les 100 millions de dollars.

Entre les DLC, les mises à jour graphiques, la sortie d'autant de versions différentes qu'il y a de casques disponibles, la série fait figure d'incontournable, et ce, aussi bien pour le contenu qu'elle propose que sa qualité, mais aussi et surtout pour son exemplarité en matière de suivi.

La mise à jour graphique de la version Meta Quest 3 disponible

Au printemps dernier, Skydance Interactive avait régalé les nouveaux possesseurs du PlayStation VR 2  en délivrant un portage très qualitatif (chose qui se fait d'autant plus rare sur ce support de nos jours) des deux chapitres de la franchise (en plus du bundle vendu à prix réduit). Désormais, ce sont les possesseurs du Quest 3 (pas de jaloux !) qui peuvent, dès maintenant, obtenir leur version optimisée. Pour le second chapitre, le patch graphique devrait logiquement se faire plus tard (le studio nous ayant toujours habitué à aller jusqu'au bout des choses).

Comme nous l'avions évoqué précédemment, même si la version ne pourra jamais jouer à armes égales face au PSVR 2 ou à la version PC, elle aura le mérite de tenter de s'en approcher. Notons l'ajout d'ombres dynamiques, de textures plus détaillées, d'une plus grande distance d'affichage, d'un plus grand nombre de Walkers… 

Nous testerons prochainement cette version, en espérant obtenir le même effet que nous a procuré Asgard's Wrath II : celui de nous faire comprendre que bien que nous soyons en-dessous d'un rendu PCVR, le résultat est tel que nous n'éprouvons aucun regret de parcourir l'aventure ainsi.

A lire également :


Le dernier casque de réalité mixte est disponible sur le site de Meta et sur Amazon. Le modèle avec 128 Go de stockage coûte 549,99 euros tandis que celui avec 512 Go, lui, est vendu à 699,99 euros.

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !