Actualité
Ashraf Ismail Assassin's Creed Origins vignette 14 08 2020

Ubisoft : Ashraf Ismail, l'ex-directeur créatif d'Assassin's Creed Valhalla, licencié par l'éditeur

par
Source: Ubisoft via Kotaku

« Tromper n'est pas jouer », mais cela peut visiblement mettre un terme à une carrière.

Le grand ménage chez Ubisoft se poursuit après notamment la démission de Serge Hascoët ou encore le départ de Tommy François, tous deux accusés de harcèlements, voire d'agressions sexuelles pour ce dernier. En effet, nous vous avions rapporté un fait en apparence moins grave, à savoir le départ d'Ashraf Ismail de son poste de directeur créatif sur Assassin's Creed Valhalla en raison d'accusations d'infidélité, une affaire qui pouvait sembler être davantage de l'ordre du privé, et pourtant...

Ashraf Ismail Assassin's Creed Origins 14 08 2020

Le créateur connu pour être derrière les succès que sont Assassin's Creed IV: Black Flag et Origins avait ainsi supprimé son compte Twitter après avoir déclaré se retirer de sa position, lui qui avait apparemment abusé de son statut et menti sur sa situation maritale afin de s'engager dans une relation avec la jeune femme l'accusant justement d'infidélité. Pour autant, il restait employé chez Ubisoft... jusqu'à présent. En effet, comme rapporté par Kotaku, les employés du studio de Montréal ont été notifiés hier de son licenciement.

À la suite d’une enquête menée par une entreprise externe, il a été déterminé que l'emploi d’Achraf chez Ubisoft devait être résilié.

Ce n'est d'ailleurs pas forcément le seul membre de l'entreprise concerné, puisque le réseau social interne, Mana, aurait affiché le message suivant le 10 août dernier :

Bien que nous ne publions pas toujours les résultats des enquêtes dans le monde entier, les parties concernées, y compris les victimes et les personnes impliquées dans les enquêtes, seront informées des résultats des enquêtes, y compris des mesures disciplinaires, le cas échéant.

Avant et pendant les enquêtes, afin de protéger l'intégrité de ces enquêtes, seuls le responsable et les victimes et les personnes impliquées dans l'enquête reçoivent des informations. Si une enquête aboutit à un licenciement, les équipes et services concernés seront également informés.

Dans le cas d'Ashraf Ismail, difficile de dire si son éviction est seulement liée à cette histoire d'infidélité, qui est mal en soi, mais n'est pas un délit aux yeux de la loi, ou si d'autres éléments plus graves ont été trouvés par la suite. Dans tous les cas, le fait qu'il était une figure publique en tant que directeur créatif sur la saga Assassin's Creed et qu'il ait joué de son statut peut totalement justifier son licenciement, surtout si l'éditeur veut redorer son image bien ternie par ces affaires.

Et rassurez-vous, la fin du développement d'Assassin's Creed Valhalla ne devrait pas être impactée par ce genre d'histoire, un jeu vidéo étant après tout le fruit d'un travail collectif, mais l'avenir de la licence devra s'écrire avec de nouvelles têtes d'affiche. Le jeu à l'époque des Vikings peut être précommandé dès 55,99 € sur Amazon.

Lire aussi : MAJ Assassin's Creed : les rôles d'Evie, Aya et Kassandra amoindris en raison du sexisme chez Ubisoft

redacteur vignetteAlexandre SAMSON (Omega Law)
Responsable Correcteur - Rédacteur
Accro à Assassin's Creed et Destiny, grand amateur de RPG et passionné d'expériences vidéoludiques en général. Lecteur de comics (DC) et de divers mangas (One Piece !). Chimiste de formation et Whovian dans l'âme.
Me suivre : Twitter GamergenInstagram Gamergen

Commenter 7 commentaires

f**k_me_im_inFamous
Tellement injuste et dégoûté pour lui... peu importe ce qu'il a fait ca relève du privé. Plutôt que de redorer son image ubisoft la détruit et me degoute de plus en plus.
Moi qui était intéressé par AC et FC6 (bien que l'on ai presque rien vu, mais valeur sûr) je ferais une croix sur ces 2 jeux. Je n'aime pas la politique de ubisoft a mélanger vie privé et public et surtout ne pas soutenir ces salariés. Dégueulasse. A vomir.
Signaler Citer
Lexaeus
Il apparait qu'il a abusé de son statut en tant que salarié d'Ubisoft donc même si la situation évoquée relève de sa vie privée, il est normal qu'il y ait des dommages collatéraux sur le plan professionnel. Bizarre qu'une figure de cette envergure se soit laissé contrôlé par ses pulsions...nous restons des Hommes après tout.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Crispy76
S'ils l'ont viré, c'est que y'avait forcément un rapport avec son travail. Tu ne peux pas te faire virer pour un truc de ta vie privée. Y'a rien de dégueulasse là-dedans, c'est parfaitement normal. Si tu fais une connerie dans ton taff, t'inquiète, tu vas pas y rester longtemps.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
crazymehdi
''Tu ne peux pas te faire virer pour un truc de ta vie privée'' avant twitter peut etre mais ce n'est plus le cas :lol: , DC et Marvel par exemple ils sont les rois en la matière quand il s'agit de virer quelqu'un a cause du privée , que ce soit en terme d'opinion ,d'image ou de relationnel certaines entreprises n’hésite plus a franchir la ligne du privée
Signaler Citer