Actualité
Stranger of Paradise Final Fantasy Origin 05 13 06 2021

Stranger of Paradise: Final Fantasy Origin, types d'armes, difficulté, cadre du jeu... de nouveaux détails lâchés en interview

par
Source: Square Enix

Les têtes pensantes du projet se sont entretenues avec Famitsu et donnent de nouvelles informations plutôt rassurantes sur l'orientation du jeu.

Dimanche dernier, Square Enix a dévoilé Stranger of Paradise: Final Fantasy Origin, un spin-off voulant se la jouer souls-likeune bande de trois personnages appelés Jack, Ash et Jed veut tuer Chaos, rappelant l'objectif ultime des Guerriers de la Lumière dans Final Fantasy premier du nom. Une démo a vu le jour sur PS5 et est désormais jouable après bien des soucis, mais n'a pas forcément de quoi donner envie comme nous vous en faisons part dans notre preview à retrouver en fin d'article. Le producteur créatif Tetsuya Nomura, le producteur Jin Fujiwara et le directeur du jeu Daisuke Inoue se sont entretenus avec Famitsu, livrant ainsi quelques détails fort intéressants, qui ont été relayés par la branche internationale de l'éditeur.

Stranger of Paradise Final Fantasy Origin 03 13 06 2021

Pour commencer, il a bien été précisé que le monde de Final Fantasy I sert ici de thème, sans pour autant que le jeu y soit directement connecté. Le Sanctuaire de Chaos présent dans la démo n'est lui que la première zone du jeu, calquant la progression de cet épisode fondateur. Le terme « Paradise » a ici le sens de « terre des sauvés », tandis que « Stranger » se réfère à Jack et ses compagnons, qui ne devraient pas être là, comme nous le comprenons d'emblée grâce à leurs tenues, qui n'ont par ailleurs aucun lien avec leur caractère et peuvent être modifiées avec les pièces d'équipement altérant leur apparence. Le fait qu'ils ressemblent à des personnages modernes plutôt que médiévaux pourrait d'ailleurs s'expliquer par la boucle temporelle servant de base à FFI. Peut-être viennent-ils d'un lointain futur ?

Dans tous les cas, le fait qu'ils n'aient rien en commun avec l'idée que nous pouvions nous faire des Guerriers de la Lumière affrontant Garland est totalement voulue, de quoi en rassurer certains ? Ils ne ressemblent donc pas à des héros, mais ont tout de même pour mission de battre Chaos. D'ailleurs, il n'est pas confirmé que l'individu souhaitant « devenir Chaos » soit bien Garland. Leurs noms ont quant à eux une signification cachée avec le même sens que nous découvrirons en jouant. Ce qui est certain, c'est qu'il s'agit dans les trois cas de prénoms d'origine hébraïque.

Si les combats s'effectuent toujours avec une équipe de trois, d'autres alliés nous rejoindront au cours de l'aventure, reste à savoir combien. Si ce choix a été fait, alors que certains développeurs auraient voulu faire de Jack l'unique combattant, c'est simplement pour respecter le côté Final Fantasy avec une équipe de plusieurs membres. Vu les premiers retours sur l'IA alliée, ce n'était peut-être pas une bonne idée... Sinon, il est dit qu'il s'agit de « l'histoire d'un homme en colère » d'où les tons sombres pour représenter ce type d'émotion. À ceux qui trouvent que l'utilisation de « Final Fantasy » dans le titre est plus marketing qu'autre chose, Nomura envisageait un jeu dans l'univers de la saga qui n'utiliserait pas spécifiquement son nom, d'où le « Stranger of Paradise ». L'idée de base était un jeu d'action se concentrant sur une succession d'affrontement au travers de donjons, qui a ensuite été raffinée par l'équipe de Team Ninja. Pour autant, le scénario aura une place importante et de la profondeur.

Et bien qu'il y ait des points communs avec Nioh, d'où le côté souls-like, le but de l'équipe reste tout de même de créer un jeu suffisamment accessible combinant l'aspect défi de ce type de production d'action avec la licence Final Fantasy. Cela nous demandera donc de l'exigence manette en mains, sans pour autant nous punir à la moindre erreur, le jeu étant assez indulgent et les actions assez faciles à réaliser. Un mode Casual sera d'ailleurs présent pour les moins doués d'entre nous. La démo va justement permettre d'ajuster la difficulté selon les retours de la communauté. Nos alliés pourront eux aussi être personnalisés, certains équipements étant restreints à tel ou tel personnage, et auront des jobs dans lesquels ils sont meilleurs. Quant aux armes, un total de 8 types différents sera inclus. Dans la version d'essai, il y a l'épée longue, la masse et la lance, chacune associée à un job. Celles restantes sont l'épée à une main, la hache, les poings, les dagues et le katana.

Enfin, le compositeur du jeu est Naoshi Mizuta (FFXI et FFXIII-2), aidé par Hidenori Iwasaki (FF Crystal Chronicles) et Ryo Yamazaki (World of Final Fantasy).

Si vous désirez jouer à un jeu de la licence sur PS5, Final Fantasy VII Remake Intergrade est vendu 53,90 € sur Amazon.

Lire aussi : PREVIEW de Stranger of Paradise: Final Fantasy Origin, un vrai CHAOS, au secours...

redacteur vignetteAlexandre SAMSON (Omega Law)
Responsable Correcteur - Rédacteur
Accro à Assassin's Creed et Destiny, grand amateur de RPG et passionné d'expériences vidéoludiques en général. Lecteur de comics (DC) et de divers mangas (One Piece !). Chimiste de formation et Whovian dans l'âme.
Me suivre : Twitter GamergenInstagram Gamergen

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !